Si votre unique souvenir de Batman est celui d’Adam West et Burt Ward se lançant des blagues au second degré tout en boxant gaiement les vedettes invitées venues s’encanailler un peu, comme par exemple Vincent Price ou Cesar Romero, j’espère que ce livre vous surprendra.

Pour moi, Batman n’a jamais été drôle. J’avais huit ans le jour où j’ai attrapé un numéro spécial format géant  sur les étagères du supermarché local. Le dessin d’une des histoires avait de l’allure, et il était même un peu effrayant.

Gotham City était une forêt d’aiguilles de béton illuminée par la lueur froide de la lune, balayée par le vent et dépourvue de fond, une nébuleuse de lumières noyée dans la brume blanche et humide, à des milliers de mètres au-dessous de moi. Le bruit de  la rue montait, un doux grondement, triste, ininterrompu et immuable.

batman year one

Alors, quelque part dans ce labyrinthe de pierre hanté par les rats, là, tout en bas, infime mais cristallin, retentit le son d’une vitrine qui éclate. Un son presque joli, comme celui d’un carillon, ou le tintement de clochettes. Le carillon se fondit en une unique sonnerie, une alarme, comme celles qu’on entendait autrefois.

Une mitraillette Thompson cracha en direction de la sonnerie. Un fou criminel éclata d’un rire sauvage, maléfique. Son rire se répercuta à l’infini.

Une ombre tomba sur moi, venue d’en haut. Un battement d’ailes, tout proche, presque silencieux.

Luisant de pluie, noir contre le ciel encore plus noir, un monstre, un géant, une gargouille ailée, se penchait en avant, à l’extrême bord d’un gratte-ciel, inclinant la tête de côté afin de suivre ce rire dans ses dernières secondes.

Le clair de lune rebondissait sur son dos, sur ses épaules massives, le long de son cou strié de tendons, sur son crâne, dessinant un triangle sur la pointe d’une oreille de chauve-souris.

batman year one

La créature s’éleva dans les airs, les ailes déployées, puis retomba, ses ailes à présent devenues une cape flottante, enserrant de très près le corps d’un homme.

Elle me dépassa dans sa chute, son ombre glissant sur les murs, grandissant jusqu’à engloutir des immeubles entiers,

… le numéro spécial format géant coûtait 25 cents, mais je l’achetai quand même.

 

Frank Miller

Los Angeles 1988

 

Découvrir Batman Année 1
Continuez l’aventure Batman!

 

Plus d'articles