Deathstroke, l’Exterminateur, fait partie d’une nouvelle vague de super-vilains lorsque le scénariste Marv WOLFMAN et le dessinateur George PÉREZ le créent en 1980 dans les pages de NEW TEEN TITANS #2.

À peine formée, la jeune équipe de sidekicks, menée par Robin, se voit affronter un redoutable mercenaire, au visage entièrement dissimulé. Cette implacable machine à tuer reprend en réalité le contrat sur les Teen Titans qu’a lancé l’organisation criminelle la R.U.C.H.E.. Cette assemblée de malfaiteurs encapuchonnés avait en effet doté le jeune Grant Wilson de superpouvoirs, et ce dernier, surnommé Ravager, s’était lancé à l’assaut des Titans, avant qu’il ne succombe, suite à l’utilisation de ces mêmes dons. Le lecteur découvrit alors, en fin d’épisode,  le visage de Deathstroke, celui d’un quinquagénaire borgne appelé Slade Wilson et qui, assisté d’un fidèle serviteur, se tient sur la tombe de son fils avant de jurer de le venger. Deathstroke va ainsi revenir plusieurs fois semer la terreur au sein des Titans, pour qui il voue une haine farouche, supplantant même son code de l’honneur. Professionnel jusqu’au bout de ses sabres, Slade Wilson fait ainsi fort de ne pas se laisser dominer par ses émotions. Il va patiemment mettre en œuvre sa revanche, utilisant pour ce faire une taupe au sein du groupe : la jeune Terra, dernière recrue de l’équipe. Mais Terra est en réalité psychotique et ivre du pouvoir dont elle dispose sur les éléments, elle va tenter de tuer non seulement les Titans, mais également son mentor et amant, Deathstroke.

C’est au cours de cette affaire mythique, intitulée « The Judas Contract » (THE NEW TEEN TITANS #39-44  + ANNUAL #3, de 1984) et menée de main de maître par WOLFMAN et PÉREZ, que Dick Grayson anciennement Robin, et qui devient Nightwing pour l’occasion va apprendre les origines de cet adversaire si secret, de la bouche même de l’ex-femme de ce dernier. Adeline Wilson évoque ainsi sa rencontre avec Slade, dans un camp d’entraînement de l’armée, durant la guerre du Viêt Nam. Faisant preuve d’un potentiel étonnant, le jeune Slade  avait déjà participé à la Guerre de Corée, après avoir menti  sur son âge. Slade Wilson est ainsi bien vite sélectionné pour un programme top secret visant à le transformer en super-soldat, développant ses réflexes, son intelligence  et ses capacités physiques au-delà de la normale. Elle conte également comment Slade s’est créé son identité de Deathstroke pour libérer un camarade soldat, avant de remplir des contrats, au retour de la guerre. Son deuxième fils, Joseph, perdit ainsi l’usage de ses cordes vocales, au cours d’un violent kidnapping fomenté  par les concurrents de Wilson. En représailles, Adeline, folle de douleur, tira sur son mari, l’éborgnant.Par la suite, au tournant des années 1990, le scénariste Marv WOLFMAN lança une série consacrée au personnage, dessinée par Steve ERWIN, et qui insistait sur son côté ambigu, révélant ainsi un anti-héros complexe. Mais dans les années 2000, Deathstroke cessa ses alliances répétées avec les super-héros de l’univers DC et redevint un méchant d’envergure : neutralisant à lui seul la Ligue de Justice (JUSTICE LEAGUE – CRISE D’IDENTITÉ, coll. DC Classiques), blessant grièvement Kid Flash (dans la nouvelle série TEEN TITANS de Geoff JOHNS,  en 2004), ou bien réduisant la ville de Nightwing, Blüdhaven, en un enfer toxique après y avoir fait exploser  le monstre Chemo (INFINITE CRISIS, en 2006). La rivalité haineuse entre Nightwing et Deathstroke en est montée d’un cran, comme leurs « retrouvailles »  dans GRANT MORRISON PRÉSENTE BATMAN Tome 6,  peuvent en attester. Ironiquement, c’est ici le scénariste  de NIGHTWING, Kyle HIGGINS, qui est en charge des épisodes introduisant la version Renaissance de Deathstroke, peu éloignée de son modèle classique.  Cet album correspond ainsi aux huit épisodes de la série  relancée en 2011 par DC Comics, après la refonte de son univers, et forme un arc complet, célébrant  le plus tenace et le plus acharné de ses super-vilains.

 

 Justice League crise d’identité

Sue Dibny la femme d’Extensiman, l’un des membres de la Ligue de Justice, a été assassinée. Le meurtrier a pu déjouer les systèmes de sécurité installés par les plus grands héros de la Terre. L’enquête menée par les justiciers va mettre à jour un complot au sein même de la Ligue et un terrible secret concernant leur traitement des super-vilains ! (contient IDENTITY CRISIS #1-7 et Justice League of America #166-168)

Découvrir

 Heritage de deathstroke (l’)

Slade Wilson est le tueur à gages le plus redouté de la planète : un super-soldat aux capacités physiques et intellectuelles inégalées qui fait payer ses services au plus offrant. Mais le poids des ans et un nouveau concurrent vont le placer face à son plus grand défi.
(contient : NEW 52 Deathstroke Vol. 1: Legacy)

Découvrir

Plus d'articles