fbpx

Selina Kyle et sa soeur Maggie ont connu une enfance difficile dans l’East End de Gotham. Après le suicide de leur mère, elles furent placées dans un foyer catholique, où leurs chemins se séparèrent. Selina s’enfuit et rejoint les petits voleurs de Mama Fortuna avant de sombrer dans la prostitution. Quand Batman débuta sa croisade contre le crime, Selina décida de revêtir un costume et de cambrioler les plus fortunés sous l’identité de Catwoman. Pendant des années, Selina put enfin gravir les échelons de la haute société, jusqu’à se présenter à la Mairie de New York, mais la pègre en décida autrement et Catwoman dut, un temps, se faire passer pour morte. À son retour à Gotham, la criminelle devint la protectrice de l’East End et utilisa ses méthodes pour améliorer le quartier. Mais le caïd Black Mask organisa contre elle une vendetta des plus sanglantes, torturant sa soeur et le mari de celle-ci, et dynamitant le Centre Social qu’elle avait aidé à bâtir. De plus, après avoir été capturée par Black Mask, son amie et associée, Holly Robinson, fut contrainte de tuer une ancienne connaissance de Selina. Ces événements traumatisants ont eu un efet dévastateur sur l’entourage de la Féline, à commencer par ses relations avec le détective privé Slam Bradley. Après une courte mais passionnée aventure, Slam et Selina décident de rester bons amis, et Catwoman entreprend de redonner à Holly confiance en elle-même. Dans le dernier tome d’Ed Brubaker présente Catwoman, le scénariste offre une intrigue plus légère et clairement enracinée dans l’univers des héros DC Comics. Pour ce faire, il rend hommage à plusieurs séries mettant particulièrement en relief le passé et l’héritage de ses héros, et dont les villes imaginaires constituent des « personnages » à part entière. Ainsi, à St Roch, Selina rend visite à Wildcat et au couple Hawkman/ Hawkgirl. Tous trois sont membres de la Société de Justice d’Amérique, la première équipe de super-héros, apparue en hiver 1940, dans All Star Comics #3. Hawkman est par ailleurs un personnage aux multiples incarnations, et dont les auteurs nous ont expliqué les liens avec différents personnages DC (comme le Chevalier Silencieux ou le cow-boy Nighthawk).

IllustratIon d’Adam Hughes dans Ed Brubaker présente Catwoman tome 4 / 4

Ensuite, nos héroïnes se rendront à Keystone, ville séculaire des Flash. Trois héros ont porté ce titre, de Jay Garrick, membre de la Société de Justice, à Wally West, ancien Kid Flash des Teen Titans, en passant par Barry Allen, membre de la Ligue de Justice et fer de lance des héros de l’Âge d’Argent. Enfin, elles feront également halte à Opal City, théâtre des opérations de la magnifique série Starman, écrite par James ROBINSON dans les années 1990. Ce titre mettait en scène le fils d’un héros de l’âge d’Or, mais = également la vie des habitants de la cité qu’il défend. Parmi ces éléments notables, on retrouvait ainsi la famille O’Dare (des policiers irlandais de père en fils… et fille) et Bobo Bennetti, un ancien braqueur à la force herculéenne.
Pour l’heure, ce quatrième tome de notre série Ed Brubaker présente Catwoman conclue la publication d’un premier cycle. Si le scénariste a bien poursuivi la série jusqu’au #37 (janvier 2004), ces épisodes n’ont, pour le moment, pas été réédités en recueils par DC Comics.

Plus d'articles