Presque célèbre

Une année après sa naissance, le personnage de Jerry SIEGEL et Joe SHUSTER réalise le rêve de ses créateurs : devenir le héros d’un strip de presse. Dès le 16 janvier, l’Homme d’Acier prend d’assaut les quotidiens américains, premier pas dans la conquête progressive d’une plus large audience. De leur côté, les auteurs vont engager des collaborateurs afin de remplir le surplus de pages requis.

Ainsi, Paul CASSIDY, JoeSIKELA et Wayne BORINGvont aider Joe SHUSTER à faireface à l’excédent de travail,tandis que Jerry SIEGEL secharge inlassablement desscripts. De plus, un magazine,sobrement intitulé Superman,débarque dans les stands enmai 1939. C’est la première foisqu’un personnage de comicbook obtient sa propre revue.Pour un temps, celle-ci sera trimestrielle et composée de rééditions, les numéros 2 et 3reprenant les strips de pressecolorisés.

superman

Fort de sa popularité, Superman était une des têtes
d’affiche de la Foire Internationale de New York (New York
World’s Fair Comics #1, juin 1939) par Joe SHUSTER.

Le premier numéropropose, lui, les épisodesdes Action Comics #1-4,agrémentésde deux pagesdéveloppant les origines du héroset de quatre pagesdécrivant ses premiers exploits,dont le sauvetaged’un homme sur lepoint d’être lynché. Les auteurs poursuiventainsi, au cours de l’année,l’idée d’un croisé social, avecdes histoires évoquant lesmauvais traitements en prison(Action #10) ou dans lesorphelinats (Superman #3),le fléau des jeux clandestinsou une guerre civile à laquelleSuperman met un terme (Superman #2). Toujours plusétonnant – et terre-à-terre -Superman va jusqu’à s’attaquerau problème des chauffards enville (Action #12) ! Enfin, notrehéros n’hésite pas, pour uneoccasion unique, à faire appel à un pouvoir assez étrange :celui de modifier ses traitsà volonté, lorsqu’il vient enaide à un boxeur sur le retour (Superman #2).

superman

Dans les bandes de journaux, les lecteurs découvrent enfin
Krypton et les parents de Kal-L : Jor-L et Lora.

Ses aptitudes étonnantes vont également lui servir pour combattre son premier super-vilain. Il est chauve, supérieurement intelligent et utilise ses connaissances scientifiques pour fomenter des plans incroyables, noyautant des gangs de taxis (Action #13), détruisant des navires (Action #17) ou bien répandant un virus toxique à l’aide d’un dirigeable (Action #19). Non, il ne s’agit pas de Lex Luthor, mais de l’Ultra-Humanite, un savant fou évoquant le personnage de la nouvelle « Reign of the Superman », de SIEGEL et SHUSTER. Bien des années plus tard, l’Ultra-Humanite sera utilisé dans des séries mettant en scène la Société de Justice d’Amérique. Pour l’heure, il périt suite à l’explosion d’un de ses engins de mort, mais comme tout bon vilain, réapparaîtra en 1940, sous une forme nettement plus étonnante ! Quant à Superman, lui aussi aura droit à une incarnation surprenante, en la personne de l’acteur Ray MIDDLETON, embauché par DC pour parader à la Foire Internationale de New York, devenant ainsi le premier interprète du héros. Superman acquerra durant cet événement le surnom « d’Homme de Demain », ainsi qu’une renommée au-delà du cercle des lecteurs de bandes dessinées.

Plus d'articles