fbpx

« Il n’y a rien de plus intimidant que refaire le design d’une icône. Malgré cela, ce qui était rafraîchissant et novateur avec Joe Straczynski, c’était l’audace à laquelle il nous invitait, à abandonner toutes nos idées préconçues. Il ne s’agissait pas de simples retouches, pas de changements de demi-mesures comme modifier la coupe de cheveux ou repenser l’agencement des couleurs. Nous avons décidé de jouer le tout pour le tout, de ne pas faire dans la dentelle, et pour être honnête… ça a été difficile. Le costume de Wonder Woman est tellement imprégné de l’idée que nous avons du personnage qu’il a fallu plusieurs dizaines d’essais avant d’arriver à décomposer ce qui existait, avant de revenir, métaphoriquement, à pétrir la glaise dont Wonder Woman était faite pour que quelque chose de neuf commence à prendre forme.

wonder woman

Wonder Woman dans Wonder Woman: OdysséeJoe Straczynski

Il nous fallait à la fois redéfinir un design digne du rôle et des responsabilités de Wonder Woman, tout en nous tenant à distance du style super-héroïque classique ! Ainsi, on a réduit et réajusté les éléments iconiques : les étoiles, les aigles, le double W, déchargé les motifs et rajouté des morceaux de cuirasse qui pouvaient passer pour des vêtements de tous les jours. Visuellement, le personnage semble plus à la page qu’avant, et suffisamment sophistiqué pour qu’on ait envie d’y jeter un second coup d’oeil plus attentif. La veste et les bottes confirment la fonctionnalité du costume et la tiare ouverte et plus fine, ainsi que la forme des bracelets, donnent une touche plus légère, voire plus jeune, à la princesse amazone. Dans l’ensemble, c’était une nouvelle version d’un costume iconique difficile à obtenir, mais gratifiante pour inaugurer un nouvel âge ; un nouveau look digne cette origine ultime que JMS souhaitait donner au personnage ! »

Jim Lee

wondewoman

Wonder Woman par Jim Lee, dans Justice League: Tome 1, Origines

Plus d'articles