fbpx

C’est en juin 1966, dans OUR ARMY AT WAR #168 (VF : BRÛLANT n°74, Arédit), que ROBERT KANIGHER et JOE KUBERT mettent en scène pour la première fois le personnage du « Soldat Inconnu », dans les pages de SGT. ROCK. Comme pour la plupart des héros du fascicule, le Soldat apparaît pendant la Deuxième Guerre mondiale. Et comme son sobriquet l’indique, on ne lui connaît pas de nom. L’on sait juste qu’il eut un frère qui mourut sur le front philippin, tandis que notre héros se voyait atrocement défi guré par l’explosion d’une grenade. En souvenir de feu son frère, le Soldat s’engage dans les services secrets et contourne son « handicap facial » en devenant un maître du déguisement.

soldat inconnu

À l’instar du Fantômas version pop d’André Hunebelle, il modifie son apparence à l’aide de masques en latex au réalisme lorgnant vers le fantastique… Rien d’étonnant dans ce concept, puisqu’à l’époque, le Soldat Inconnu est fermement ancré dans l’univers merveilleux des super-héros DC : il rencontrera même SUPERMAN (dans DC Comics Presents #42, 1982) et BATMAN (dans The Brave and the Bold #146, paru en VF dans Batman Poche n°26, Sagédition, 1980). Mais avant cela, le Soldat Inconnu devient la star de STAR SPANGLED WAR COMICS, dont il assume la vedette du #151 au #204, avant que le magazine soit tout simplement rebaptisé de son nom !
THE UNKNOWN SOLDIER continuera ainsi vaillamment sa carrière jusqu’au #268, qui le voit périr face à une très symbolique pieuvre mutante nazie…

soldat inconnu

Mais le Soldat Inconnu, ce symbole bien connu des touristes visitant l’Arc de Triomphe, peut-il mourir ? Pas pour JIM OWSLEY et PHIL GASCOINE, auteurs d’un nouvel UNKNOWN SOLDIER en 12 épisodes, paru en 1989. Le Soldat y est littéralement immortel et porte un regard critique sur les agissements de l’armée U.S. sur l’échiquier international, fort éloigné de son infl exible patriotisme d’antan. GARTH ENNIS, en reprenant le personnage huit ans plus tard dans une mini-série, retourne aux sources du mythe, avec une intrigue à la Citizen Kane où un journaliste s’échine à reconstituer les derniers jours de l’homme aux mille visages. Et puis, voici le héros de cet album. Lui, il a un nom : MOSES LWANGA. Il ne côtoie ni super-héros, ni pieuvres mutantes. Il n’a d’autre masque que ses bandages malpropres pour cacher ses cicatrices. Il n’est même pas un soldat. Pourtant, MOSES LWANGA est bel et bien le Soldat Inconnu, comme JOSHUA DYSART et ALBERTO PONTICELLI vont nous le démontrer.

Plus d'articles