fbpx

Parmi les éditeurs à se lancer dans la publication de comics books à la fin des années 1930, Fawcett Publishing a déjà vingt ans d’existence. Fondée par « Captain Billy » FAWCETT durant la Première Guerre mondiale, cette maison d’édition a débuté avec un bulletin destiné aux soldats, CAPTAIN BILLY’S WHIZ BANG.   

Au fil des ans, le nombre de magazines et de pulps (des romans d’aventures bon marché) augmente et en 1939, il est décidé de sortir un nouveau comic book à même de concurrencer ACTION COMICS et SUPERMAN sortis en 1938 et 1939 et qui connaissent alors un succès retentissant. Un responsable éditorial, Bill PARKER, et un illustrateur maison, C.C. BECK, sont en charge du projet et bientôt WHIZ COMICS fait son apparition sur les stands, arborant en couverture un personnage inédit, Captain Marvel ! Le jeune Billy Batson, reporter radio, échange sa place avec le Captain lorsqu’il prononce le nom du sorcier Shazam qui lui a offert ses pouvoirs. Son ennemi juré n’est autre que le docteur Sivana et les premières aventures montrent le Captain empêcher Sivana de conquérir le monde à l’aide de ses inventions maléfiques. Mais bien vite, le personnage captive un public de plus en plus nombreux, et, comme Superman et Batman avant lui, il devient, en janvier 1941, la vedette de son propre titre appelé CAPTAIN MARVEL ADVENTURES. Le premier numéro est d’ailleurs composé d’épisodes écrits et dessinés par le tandem de Joe SIMON et Jack KIRBY, contacté par le responsable éditorial France E. HERRON.
Plus tard dans l’année, les lecteurs font la connaissance des « Lieutenants Marvel » : dans WHIZ COMICS #21 de septembre 1941, trois jeunes gens qui portent également le nom de « Billy Batson » rencontrent Captain Marvel et découvrent au cours d’une aventure qui les voit capturés qu’ils peuvent également se transformer en prononçant à l’unisson « Shazam ». Tall Billy, Fat Billy et Hill Billy (un grand Billy, un gros Billy et un Billy campagnard) sont les premiers dérivés du Captain à faire leur apparition mais ils seront loin d’être les derniers. En effet, à peine quatre mois plus tard, dans WHIZ COMICS #25 de décembre 1941, Captain Marvel sauve un jeune garçon de la noyade en partageant avec lui son pouvoir : Captain Marvel Junior est né ! Cet adolescent au costume bleu et or occupe ensuite les pages de MASTER COMICS puis celle de son propre magazine, CAPTAIN MARVEL JR. Mais la Famille Marvel est enfin au complet en décembre 1942, quand Billy, jusqu’ici orphelin, apprend qu’il a une soeur jumelle, Mary, qui a été recueillie et adoptée des années auparavant par les Bromfield. Dans le numéro 18 de CAPTAIN MARVEL ADVENTURES, Mary Bromfield prononce à son tour le mot magique et Mary Marvel complète un trio de super-héros qui va dominer les ventes au cours de ce que l’on appelle l’Âge d’Or des comics. Mary Marvel intervient dès janvier 943 dans les pages de WOW COMICS (avec le numéro 9)  et obtient son propre titre, MARY MARVEL en décembre 1945, le même mois de sortie que celui de MARVEL FAMILY #1 qui offre dans chaque numéro un épisode rassemblant les trois héros au sein d’une même aventure.
À la même époque, CAPTAIN MARVEL ADVENTURES connaît un tel succès que le titre devient, de janvier à mai 1946, bimensuel. Tout du long des années 1940 et 1950 de nombreux scénaristes et dessinateurs vont délivrer les épisodes à même de remplir les pages des différents comics de la firme. Si Otto BINDER est le scénariste le plus prolifique et C.C. BECK le dessinateur en chef, on peut également citer William WOOLFOLK, Bill FINGER, Rod REED ou France HERRON, parmi ceux qui ont écrit  ces aventures, et Marc SWAYZE, Pete COSTANZA ou George TUSKA pour les dessinateurs. Au sein de ces derniers, Jack BINDER s’occupait des aventures de Mary Marvel, tandis que Mac RABOY, Al CARRENO, Bud THOMPSON et Kurt SCHAFFENBERGER étaient en charge de Captain Marvel Junior, dans un style plus réaliste
À l’opposé, on pouvait lire les aventures de Hoppy, le lapin Marvel, qui fait ses débuts dans FAWCETT’S FUNNY ANIMALS #1 en décembre 1942, et tient la vedette de son propre titre entre 1945 et 1947. On peut enfin citer d’autres personnages secondaires comme l’Oncle Dudley, un arnaqueur au grand coeur qui tente de faire croire qu’il possède lui aussi les pouvoirs de Shazam, Freckles Marvel qui se fait passer pour sa nièce, ou bien encore le sympathique Tawky Tawny, un tigre doté de parole après avoir bu un sérum concocté par un ermite en pleine jungle
Cette diversité de tons et de personnages se trouve être l’une des forces du Captain Marvel et de ses dérivés. Mais le héros est également en avance sur son temps puisque dès 1941, on peut lire un crossover entre sa série et celle d’un autre justicier, Spy Smasher, dans WHIZ COMICS #15 à 18. Au cours des années 1940, il n’est alors pas rare de voir les membres de la Famille Marvel faire équipe avec d’autres personnages de Fawcett comme Bulletman et Bulletgirl ou Mr Scarlett. Et de leur côté les adversaires du héros ne sont pas en reste, puisque les vilains du Captain se rassemblent au cours d’une longue série épisodique qui durera 25 chapitres. Cette saga est publiée dans CAPTAIN MARVEL ADVENTURES #22 à 46, de décembre 1943 à mai 1945, et oppose le Captain à la Société des Monstres de Mister Mind, un ver extraterrestre qui a contacté les pires ennemis du héros parmi lesquels Sivana, Ibac, Mister Banjo, des hommes-crocodiles et même Adolf HITLER et Benito MUSSOLINI ! « Mister Mind and the Monster Society of Evil » est la plus longue saga de l’Âge d’Or et l’un des sommets de la carrière du Captain.

Découvrir en librairie

shazam-anthologie

Choisi par le sorcier Shazam, le jeune Billy Batson devient le mortel le plus puissant du monde à chaque fois qu’il prononce son nom.

Dans cette anthologie exclusive nous vous proposons de découvrir les moments et étapes clés de Captain Marvel, l’un (le?) super-héros le plus cool ! 🙂

Découvrir

Plus d'articles