Créé en 1940 par Jerry SIEGEL et Joe SHUSTER, Lex Luthor fait sa première apparition dans ACTION COMICS #23. À l’époque, il ne représente guère plus qu’une variation sur le thème du savant fou. Ses rêves de conquête du monde échouent cependant régulièrement grâce à l’intervention de Superman, pour lequel il va nourrir un ressentiment certain. Dans les années 60, le personnage connaît sa première grande évolution.

Ses origines sont revisitées dans ADVENTURE COMICS #271, ce qui permet à SIEGEL d’enrichir le passé de Luthor. Dans cette version, Lex est un adolescent qui vit à Smallville, où officie Superboy.
Les deux futurs ennemis s’entendent tout d’abord très bien, Superboy allant même jusqu’à bâtir un laboratoire pour l’apprenti scientifique. Malheureusement, après un accident, un incendie ravage les lieux. L’intervention de Superboy cause la perte des travaux de Luthor et, accessoirement, celle de ses cheveux. Mettant cela sur le compte de la jalousie, Lex Luthor va tenter de se venger en s’en prenant à Smallville puis, plus tard, à Superman.

La version moderne de Lex Luthor est écrite par John BYRNE, en 1986. Une mini-série en six chapitres, intitulée THE MAN OF STEEL, fait de Luthor un ancien gamin des quartiers pauvres de Metropolis, surnommés « Suicide Slum ». Son enfance est des plus sordides. Son père est violent et maltraite sa mère.
Alors qu’il est adolescent, ses parents décèdent dans un accident de la route. L’assurance-vie qu’il doit toucher pourrait améliorer son quotidien mais, en attendant sa majorité, il est placé dans une famille d’accueil qui s’avère être pire que la sienne.
Ses parents adoptifs lorgnent en effet sur l’héritage de Lex et utilisent leur propre flle, Lena, pour arriver à leurs fins. Cette dernière, refusant de marcher dans la combine, est battue à mort sous les yeux de Lex et, en souvenir, il baptisera des années plus tard sa fille du même prénom.

Ces drames à répétition endurcissent le jeune Luthor qui devient un homme influent à la tête de sa société, LexCorp. À la base, entreprise spécialisée dans l’aérospatiale, LexCorp devient rapidement une multinationale aux activités diversifiées. Luthor ne s’arrête pas là et règne aussi sur la pègre de Metropolis, utilisant sa société comme façade légale et renforçant ainsi son emprise sur la ville. Avec l’arrivée de Superman, qui lui vole la vedette et nuit au bon fonctionnement de ses affaires, Luthor va trouver plus qu’un ennemi : un objet de haine.

Au-delà de la haine ordinaire, le ressentiment de Luthor dépasse le cadre personnel lorsqu’il s’attaque à la condition d’alien de son rival, faisant craindre à une population crédule la menace d’une invasion extra-terrestre dont Superman représenterait l’avant-garde. Soucieux de garantir au genre humain son libre-arbitre face à l’implication de plus en plus importante des super-héros dans les affaires des hommes, le personnage de Luthor gagne ici en profondeur, et se détache de l’être profondément égoïste qu’il a été jusqu’à présent. Cet « altruisme » est cependant très vite tempéré par les rêves d’hégémonie de cet homme qui se rêve l’égal d’un super-héros, des rêves qui l’amènent à bafouer régulièrement les droits de ses semblables. Lex Luthor va continuellement utiliser ses ressources et son ingéniosité pour tenter de défaire Superman.

Il tentera ainsi de percer à jour son identité secrète, de nuire à ses proches et bien entendu de le tuer, notamment à l’aide d’un anneau de kryptonite qui finira par causer sa propre mort. Mais même la mort n’est pas un obstacle pour le grand Luthor. Après avoir transféré son cerveau dans le corps d’un clone, le voilà de retour, prêt à accomplir son plus grand exploit : devenir le locataire légitime de la Maison-Blanche en profitant de l’impopularité croissante de l’administration précédente, impopularité due à la mauvaise gestion de la crise ayant frappée Gotham City (faits relatés en détail dans la saga NO MAN’S LAND – coll. DC Classiques –).

LEX LUTHOR : PRESIDENT synthétise cette course à la présidence, de l’annonce de la candidature de Lex Luthor à son accession au pouvoir suprême, en 2000. Les scènes sélectionnées sont issues des différentes séries de l’époque en fonction de leur importance dans ce qui restera un évènement considérable de l’univers DC.
Peu de génies du crime peuvent se vanter d’un tel parcours éditorial et fictionnel. En traversant les décennies, Lex Luthor a gagné en complexité, en puissance et en charisme. Détestable mais fascinant, il fallait bien un album pour le montrer dans son rôle le plus inquiétant : celui de chef du monde « libre ».

Découvrir Lex Luthor

luthor

Luthor

Et si Lex Luthor avait raison ?

Et si cette créature appelée Superman, descendue du ciel pour nous protéger, pauvres humains que nous sommes, n’avait d’autre intention que de nous asservir ? Luthor sera alors celui vers qui les Hommes pourront se tourner sans crainte. Il est le dernier rempart contre l’invasion qui se prépare bel et bien.

Découvrir

president-lex-luthor

Président Lex Luthor

Ennemi juré de Superman depuis des années, Lex Luthor cache derrière une façade de businessman humaniste un esprit aussi machiavélique que brillant.

Sa dernière lubie ? Devenir le Président des États Unis ! Une campagne sans précédent est lancée, qui voit les plus grands héros de la Terre divisés face à ce candidat inédit !

 

Découvrir

Plus d'articles