Parfois allié, parfois ennemi des Green Lantern, celui que l’on a surnommé « l’Agent Orange » a la particularité d’être l’équivalent, à lui seul, d’un corps d’élite spatial. Avare et pingre, il ne veut pas partager le pouvoir de son anneau orange. Personnage truculent mais tragique, Larfleeze a aujourd’hui droit à ses aventures en solo.

 

Larfleeze est un personnage essentiel dans le vaste chantier que Geoff JOHNS a entrepris quand il s’est attelé à la modernisation de l’univers de Green Lantern. Larfleeze est évoqué pour la première fois dans Green Lantern #25. Il fait encore l’objet de quelques apparitions ou mentions dans la série, jusqu’à Green Lantern #39, début de la saga « Agent Orange ».

http://www.urban-comics.com/wp-content/uploads/2013/10/greenlanternsaga1.jpg

Voleur un jour, voleur toujours : Larfleeze fait les poches de Barry Allen, alias Flash. Extrait de Green Lantern #59, dans Green Lantern Saga Hors Série #1 (dessin de Doug MAHNKE).

 

Les origines de Larfleeze

L’expression « Agent Orange » est un nom de code que les Gardiens de l’Univers donnent à Larfleeze. Il s’agit également d’une référence au terrible défoliant que l’armée américaine a utilisé durant la guerre du Viêt-nam, ce qui en dit long sur le caractère nocif du personnage.

Ancien esclave et ancien voleur, Larfleeze s’est emparé d’un coffret, dérobé sur Maltus, la planète d’origine des Gardiens de l’Univers. Après un combat contre les Traqueurs qui s’est terminé dans un temple renfermant un anneau orange, les Gardiens ont échangé le coffret (dont Larfleeze affirme qu’il contenait Parallax, l’entité de la peur) contre l’anneau. Deux conditions sont alors imposées à Larfleeze : qu’il ne sorte pas du système de Vega, et qu’il ne partage le pouvoir de l’anneau orange avec personne.

 

En plein conflit

Dans Green Lantern #28 (avril 2009), les Contrôleurs cherchent à s’emparer de la source d’énergie que représente l’anneau orange, dans l’espoir de détenir une puissance égale à celle de la Batterie Centrale de la planète Oa. Puis, au début de la saga « Agent Orange », Larfleeze affronte différents Gardiens, dont Scar le renégat, et le système de Vega est à nouveau placé sous la juridiction des Lantern. Larfleeze se retrouve en conflit avec Hal Jordan, mais également avec les Blue Lantern, un corps d’élite stellaire créé par Ganthet et Sayd.

L’anneau orange est en fait connecté avec l’entité de l’envie et de l’avarice, l’Ophidien, et fait donc partie du spectre émotionnel qui gouverne le cosmos. Ainsi, Larfleeze est mêlé au cross-over Blackest Night, où Black Hand, disposant de l’énergie des anneaux noirs, réveille les morts et les précipite à l’assaut de l’univers.

Durant la saga Brightest Day, Larfleeze rencontre Hector Hammond, un vieil ennemi de Hal Jordan. Ce dernier avale l’Ophidien, devenant à son tour l’incarnation de l’avarice. C’est dans cet état qu’on le retrouve dans les premières pages de Green Lantern #63 (à lire dans Green Lantern Saga Hors Série #1).

http://www.urban-comics.com/wp-content/uploads/2013/10/greenlanternsaga4.jpg

Larfleeze , dans Green Lantern Saga #18 (dessin de Doug MAHNKE).

 

Allié récalcitrant

D’ennemi, Larfleeze devient un allié récalcitrant de Hal Jordan ou de Carol Ferris, sous le blason des Nouveaux Gardiens, quand les différentes entités émotionnelles sont menacées par Krona. Pendant un temps, il sera fait prisonnier du Livre Noir par Lyssa Drak, et n’en sera libéré par Jordan qu’à la fin de la « Guerre des Green Lantern » (à lire dans Green Lantern Showcase #2).

Larfleeze dispose du pouvoir de créer des constructions vivantes qu’il considère comme des compagnons (et parfois comme des souffre-douleur). Le rondouillard Glomulus est de ceux-là, dont Kyle Rayner se demande s’il est une extension du pouvoir de l’anneau orange, un avatar de l’anneau ou, peut-être, une créature consciente. Cela permet à l’avare extraterrestre d’envoyer quelqu’un à sa place tout en restant chez lui afin de veiller sur ses possessions.

http://www.urban-comics.com/wp-content/uploads/2013/10/greenlanternsaga2.jpg

Kyle Rayner affronte les constructions créées par la batterie d’énergie orange. Extrait de Green Lantern: New Guardians #15, dans dans Green Lantern Saga #16 (dessin d’Aaron KUDER).

Dernièrement, Kyle Rayner a essayé de maîtriser le pouvoir de l’ensemble du spectre émotionnel, et de canaliser non seulement l’énergie verte des Green Lantern, mais également les énergies violette, jaune, orange, bleue et indigo… Dans New Guardians #15 (à lire dans Green Lantern Saga #16), il s’est donc rendu sur la planète Okaara afin d’apprendre l’usage de l’énergie de l’avarice. Aux côtés de Larfleeze, il a affronté les membres de la Troisième Armée. Et l’Agent Orange participe dans la foulée au dernier assaut contre les Gardiens sur Oa (voir précédent numéro).

 

Servant son propre intérêt, Larfleeze, qui prend souvent des allures de personnage de comédie, se retrouve fréquemment dans le camp des gentils. Ses nouvelles aventures, rédigées par Keith GIFFEN et à savourer dans les pages suivantes, le propulsent dans les recoins de la galaxie, où des tas de merveilles restent à découvrir… et à voler.

 

Plus d'articles