fbpx

 

Avec Flashpoint, Geoff Johns et Andy Kubert lancent ce qui est sans nul doute l’événement de l’année pour les comics : la mini-série qui suit va non seulement changer le cours de la vie de Flash, mais également celle de tous les autres héros ! À l’issue de ce périple, l’univers DC ne sera jamais plus comme avant, transformé à tout jamais dans une Renaissance des titres de la firme. Quels nouveaux héros vont faire leur apparition ? Lesquels vont disparaitre ? Et lesquels vont voir leurs origines profondément modifiées ? C’est ce que nous aurons à coeur de vous faire partager au cours de cette année qui s’annonce riche en rebondissements et en surprises ! Le récit va suivre les aventures de Barry Allen, transporté dans un monde qui est peut-être le sien mais qui lui apparaît comme totalement différent. À lui de retrouver les morceaux du puzzle et de restaurer ce qu’était « notre » réalité. Il est aidé dans ce titanesque défi par des auteurs de premier plan, déjà bien connus des lecteurs francophones, à savoir Geoff Johns et Andy Kubert.

flashpoint

– Flashpoint est un scénario épique. Enorme. Comment vous êtes vous engagés dans le projet? Combien de temps a duré la réalisation de ces travaux?

J’ai demandé à Dan Didio (PDG de DC Comics) s’il pensait à moi pour un projet futur. Je lui ai dit que je souhaitais vraiment participer aux aventures de Flash. Flashpoint en était à ses balbutiements (à cette époque le titre n’était même pas choisi), il n’y avait pas vraiment de choses détaillées: à l’exception de ce que Dan disait (avec un grand sourire sur le visage) : Flashpoint était un énorme projet, et je pouvais y participer si j’étais intéressé. Je ne savais pas où en était l’histoire, même ce qui avait déjà été écrit, mais j’ai dit « oui » tout de suite. J’ai confiance en Dan.

C’est drôle… Geoff et moi avons toujours dit que nous voulions travailler ensemble sur un projet. Je ne savais absolument pas que lui aussi avait décidé de participer à cette aventure. Dan Didio nous a offert une merveilleuse opportunité. Geoff ne savait pas lui même que je serai également dans le projet! J’étais tellement excité quand j’ai appris qu’il serait le scénariste!

Nous avons commencé à travailler dans un premier temps sur le design des personnages. C’était au printemps dernier. Il aura fallu presque un mois pour obtenir quelque chose de réellement exploitable. Il y a eu beaucoup de personnages à refaire, et nous avons eu à les faire coordonner avec DC Direct et tous les personnages que cela impliquait…et c’est loin d’être évident. Il y a tout plein d’éléments à prendre en considération, les scènes, les idées (les nouveaux croquis), et les thèmes. Bref c’est un tout petit peu plus complexe que d’appuyer sur un simple bouton.

flashpoint

– Travailler avec Geoff Johns, ça fait quoi?

C’est juste dingue. Nos idées sont complètement complémentaires. Chacun travaille en fonction des idées de l’autre mais aussi en prenant en compte le ressentit de chacun. C’est LA manière de travailler que j’aime. Tout le monde communique.

Je dois dire aussi que les scénarios de Geoff sont réfléchis en profondeur. Tout y est prémédité ce qui du coup m’a mis plus d’une fois « à l’étroit » dans mes pensée. Ces scénarios donnent vraiment beaucoup plaisir à se mettre à l’œuvre. Je lui ai déjà dit que son rythme était incroyable. D’ailleurs, je ne pense pas que Flaspoint sera le dernier projet que nous ferons en commun.

Quel personnage préférez-vous dessiner ?

Choisir un seul personnage? Je ne peux pas ! Le plus difficile a été de re-designer le Cyborg, et c’est finalement cette difficulté qui m’a peut être le plus plu. Après, Batman, comme toujours ! Et puis bien évidemment Flash, iconique, qui représente à lui seule une véritable explosion artistique.

Je me souviens que l’une des parties les plus plaisantes du travail était de moduler un personnage comme on le souhaitait tout en restant fidèle aux paramètres de l’histoire. J’aime tout particulièrement dessiner des chevaliers, des armures, et des casques.  Cela était un ajustement parfait pour moi, avec Wonder Woman, par exemple.

Et attendez de voir Superman…

flashpoint

Quel a été le plus gros défi dans un projet tel que Flashpoint ?

La portée de l’œuvre est d’ampleur assez intimidante. J’ai déjà fait plusieurs projets dans ma carrière, mais celui-ci c’est vraiment un blockbuster. Sa création m’a également permis d’élargir mes propres horizons, de pousser mes idées à leur paroxysme, et d’aller toujours plus loin.

Ca n’a pas été trop difficile de devoir garder le silence pendant un an ?

En fait, j’enseigne et je travaille à l’école d’art de mon père où j’ai un bureau et un studio. Chaque fois que j’entrais en classe ou que je marchais dans les couloirs, je recevais toujours plein de questions sur Flashpoint de la part des étudiants. Bien que je ne puisse pas répondre, ils étaient à l’affut de la moindre réaction. Ca me faisait rire. Habituellement ce que le leur disais c’était de jeter un coup d’œil sur le blog de DC Comics, pour obtenir directement et tous les vendredis toutes les infos sur Flashpoint, je n’allais quand même pas leur gâcher toutes ces belles surprises.

Source

Découvrir Flashpoint

 

 

Plus d'articles