fbpx

LA pomme ne tombe jamais loin de l’arbre », dit-on. Un dicton qui semble s’appliquer à merveille à nos deux jeunes héros que tout oppose mais qui ressemblent tant à leurs pères respectifs. À l’image de Batman, Damian Wayne, alias Robin, est un meneur né. Chef des Teen Titans, qu’il dirige d’une main de fer, il ne s’envisage aucune faiblesse et met les talents de détective hérités de son père au service de la justice. Mais encore faut-il trouver des torts à redresser… Ainsi choisit-il de quitter Gotham en pleine nuit pour aller trouver son camarade, Jonathan Kent. Pour sa part, Superboy est bien moins intrépide que Robin. Plus jeune de quelques années — bien que plus grand de quelques centimètres —, il suit Damian dans ses quêtes d’aventures, sans pour autant se laisser mener par le bout du nez par son aîné.   

Si l’un estime n’avoir aucun compte à rendre à qui que ce soit, Jon ne l’entend pas de cette oreille, et sait qu’il devra faire face à ses parents en cas de problème. Élevé au sein d’une famille aimante et doté de pouvoirs surnaturels depuis quelques mois seulement, Superboy a conscience qu’il a encore beaucoup à apprendre — tout comme Robin, bien que celui-ci manque de recul et de l’humilité suffisante pour bien vouloir l’admettre. Toujours est-il que les deux jeunes héros, comme tout garçon de leur âge, rêvent de sauver le monde et de se montrer à la hauteur de leur héritage. On ne s’étonnera donc pas de les voir arpenter l’immeuble de LexCorp pour tenter de pénétrer dans le bâtiment. Robin a en effet appris qu’il y avait une série d’effractions et de piratages dans ces complexes et il est bien déterminé à en découvrir l’origine. Mais c’était sans compter un certain… Lex Luthor ! Nez à nez avec ce nouveau « protecteur de Metropolis » auquel il semble difficile de se fier, ils parviennent à s’enfuir et à pirater ses archives. Ils apprennent ainsi que l’effraction est due à un jeune homme appelé Reggie Meyer, lequel aurait conservé ses pouvoirs issus du virus Amazo (voir JUSTICE LEAGUE tome 8, coll. DC Renaissance).
Se rendant à Providence pour le trouver, ils font la connaissance des Super-Duffy, sa famille, qui semblent faire partie des 3 % de la population à avoir conservé leurs pouvoirs. Parmi eux, Sara a la capacité de contrôler les robots, et elle compte bien mettre ses talents à profit pour les aider à sauver ses proches, y compris son frère, Reggie, qui se baptise lui-même Kid Amazo. Ensemble — et avec l’aide inattendue de Lex Luthor —, ils parviennent à défaire leur adversaire, écartant tout danger.Mais cette virée nocturne a duré bien plus longtemps que prévu, et à leur retour, leurs parents les attendent de pied ferme. Punis et réprimandés, Robin et Superboy n’en ont pas moins déjoué les plans d’un vilain très dangereux, et leur courage mérite bien quelque reconnaissance. C’est aussi l’occasion pour leurs parents de prendre conscience qu’il est peut-être temps de lâcher du lest et de les laisser voler de leurs propres ailes… Du moins s’ils promettent de ne pas faire cavalier seul et d’être toujours côte à côte dans les nombreuses aventures qui les attendent. Et surtout, s’ils rentrent à l’heure à la maison !

super-sons-tome-2

Mettant leurs différends de côté, Superboy et Robin patrouillent dans les rues.

Mais la rencontre des Teen Titans et de vilains oubliés risque de leur réserver bien des surprises. L’un de leur adversaire plie le temps à sa volonté, au point que Robin est soudain trop vieux pour être appelé le chef des « Teen » Titans… Les deux jeunes justiciers se voient ensuite propulser dans une autre dimension où ils doivent venir en aide aux derniers survivants d’un monde décimé…

Découvrir

Plus d'articles