fbpx

Jason Todd est le deuxième Robin officiel, celui qui a pris la succession de Dick Grayson quand ce dernier est devenu Nightwing. Le poids de cet héritage a toujours pesé sur ses épaules et Jason a tenté plus d’une fois de surcompenser afin de se montrer digne du manteau de Robin. Tête brûlée et effronté, Jason a souvent désobéi au Chevalier Noir…

…jusqu’à commettre sa plus grande erreur. Parti à la recherche de sa mère, dont il avait perdu toute trace depuis des années, Jason s’est trouvé sur la route du Joker qui a pris un malin plaisir à torturer puis battre à mort le jeune Robin (BATMAN UN DEUIL DANS LA FAMILLE, coll. DC Essentiels). Abandonné dans une explosion, Jason ne dut son salut qu’à l’intervention de Ra’s al Ghul qui récupéra son cadavre et le plongea dans un puits de Lazare, source de la régénération continue du chef de la Ligue des Assassins
Ressuscité mais désemparé, Jason mit du temps à retrouver ses esprits et lorsqu’il comprit que Batman avait non seulement accueilli un nouveau Robin, mais également épargné le Joker, il décida de faire justice lui-même en endossant le costume et le surnom de Red Hood, pied de nez à la première identité du Clown Prince du Crime (BATMAN L’ÉNIGME DE RED HOOD, coll. DC Classiques). Depuis, Red Hood a été successivement ennemi puis allié de Batman : ce dernier n’arrive pas à faire totalement confiance au jeune homme, du fait de ses méthodes parfois expéditives, et ce sont avant tout les autres Robin qui ont accueilli avec joie le retour de Jason comme un des leurs.

Pendant un temps, Red Hood a fait équipe avec Starfire (la princesse Koriand’r) et Arsenal (Roy Harper, l’ex-partenaire de Green Arrow), deux jeunes héros en quête d’une mission, mais depuis peu, il fait à nouveau cavalier seul. Le destin le placera sur la route du clone raté de Superman, Bizarro, et de l’Amazone dissidente, Artémis.


Le premier est apparu pour la première fois à la fin des années 1950, dans le strip de presse de Superman. Le scénariste de l’époque, Alvin SCHWARTZ, cherchait à représenter l’idée du reflet dans le miroir, idée reprise par John BYRNE, en 1986, dans MAN OF STEEL #5 (voir SUPERMAN – MAN OF STEEL Vol. 1, coll. DC Essentiels). Une deuxième version de Bizarro fait ensuite ses débuts dans le magazine SUPERBOY (n° 86 d’octobre 1958) dans une aventure réalisée par Otto BINDER et George PAPP. Si le Bizarro du strip, dessiné par Wayne BORING, portait un emblème présentant un B, celui-ci porte un S qui deviendra par la suite inversé. Dans ce numéro, les auteurs nous expliquent que ce Bizarro est un duplicata de Superboy : instable, il se prend d’amitié pour une jeune aveugle qu’il aide à retrouver la vue, intrigue remaniée par John BYRNE. Après cette apparition, les auteurs du Superman des années 1960 s’amuseront à faire revenir ce double déglingué et iront jusqu’à lui inventer un monde cubique où la laideur fait office de beauté et où toutes les valeurs sont sens dessus dessous. Une série intitulée Tales of the Bizarro World, écrite par Jerry SIEGEL et dessinée par John FORTE, sera même lancée, en bande de complément d’ADVENTURE COMICS. Et lorsque Geoff JOHNS et Richard DONNER, épaulés par Eric POWELL, l’auteur de The Goon, décident de mettre en lumière le personnage de Bizarro (voir GEOFF JOHNS PRÉSENTE SUPERMAN Tome 2, Coll. DC Signatures), ils opèrent une synthèse de ces deux versions : celle tragique de John BYRNE et celle plus fantaisiste des années 1960.
Enfin, Artémis est apparue pour la première fois dans WONDER WOMAN #90 de septembre 1994 écrit par William MESSNER-LOEBS et dessiné par Mike DEODATO Jr. Elle y défie Diana, la représentante de Themyscira, pour le titre de Wonder Woman et parvient même à la remplacer un temps. Jason Todd est le deuxième Robin officiel, celui qui a pris la succession de Dick Grayson quand ce dernier est devenu Nightwing.
Le poids de cet héritage a toujours pesé sur ses épaules et Jason a tenté plus d’une fois de sur-compenser afin de se montrer digne du manteau de Robin. Tête brûlée et effronté, Jason a souvent désobéi au Chevalier Noir… jusqu’à commettre sa plus grande erreur. Parti à la recherche de sa mère, dont il avait perdu toute trace depuis des années, Jason s’est trouvé sur la route du Joker qui a pris un malin plaisir à torturer puis battre à mort le jeune Robin (BATMAN UN DEUIL DANS LA FAMILLE, coll. DC Essentiels). Abandonné dans une explosion, Jason ne dut son salut qu’à l’intervention de Ra’s al Ghul qui récupéra son cadavre et le plongea dans un puits de Lazare, source de la régénération continue du chef de la Ligue des Assassins.

red-hood-amp-the-outlaws-tome-1

Red Hood & les Outlaws

Jason Todd était autrefois Robin, le partenaire privilégié de Batman, mais après avoir été assassiné par le Joker et ressuscité dans un puits de Lazare, le jeune homme a décidé d’adopter des méthodes plus brutales, sous le costume et l’alias de Red Hood.

Il fait aujourd’hui équipe avec Artemis, une Amazone redoutable, et Bizarro, le clone raté de Superman : une trinité aussi dangereuse qu’imprévisible !

Découvrir

Plus d'articles