fbpx

Depuis le relauch de DC Comics en septembre 2011, Kyle HIGGINS et Eddy BARROWS sont aux commandes du titre Nigthwing. Ils confrontent le personnage à de nombreux ennemis qui remettent en cause ses origines, ses motivations ainsi que l’ensemble de ce qui le définit. Pour commencer, le cirque Haly est de retour à Gotham City (lire tome 1 : Pièges et trapèzes). Durant son enfance Dick Grayson était acrobate dans ce cirque itinérant et ses parents, les célèbres trapézistes surnommés « les Grayson volants », y furent assassinés par Tony Zucco, un racketteur de bas étage. C’est ainsi que Dick devint un super-héros : en s’associant à la quête de Batman et en luttant contre le crime afin que personne d’autre ne subisse ce qui lui était arrivé. Mais Dick est différent de son mentor : il va de l’avant, il ne reste pas prisonnier de son deuil. Il affronte donc son passé en se tournant vers le futur : il décide de reconstruire le parc d’attraction de la ville et d’y installer le cirque Haly, afin d’offrir aux habitants de Gotham un lieu de divertissements. Il est épaulé par Jimmy, le clown vedette du cirque, et par Sonia Branch, une représentante de la CGM Bank, qui lui offre le financement dont il a besoin. Mais Sonia est aussi la fille de Tony Zuko, ce qui complique considérablement leur relation amoureuse naissante.

Nightwing doit aussi faire face à son passé lorsqu’il apprend que sa destinée n’était autre que de devenir un ergot, un assassin au service de la Cours des Hiboux. Cette révélation lui permet néanmoins de réaliser qu’il est le seul à pouvoir décider de son avenir, quel que soit son héritage. Dick est ensuite amené à remettre en cause le bien fondé du « super-héroïsme » auquel il a voué toute sa vie. En effet un groupe nommé « la République de demain » pense que les super-héros font plus de mal que de bien. Nigthwing prouve que le leader de la « République » n’est qu’un imposteur, alors que les justiciers masqués, s’ils commettent parfois des erreurs, sont bel et bien au service des gens qu’ils défendent (lire tome 2 : La République de Demain).

 

Nightwing est également confronté à ses faiblesses lorsque la tueuse à gage Lady Shiva lui fait mordre la poussière. Lady Shiva est engagée par Oswald Cobblepot pour tuer ou intimider les témoins d’un procès qui incrimine le Pingouin pour blanchissement d’argent. Une fois de plus, Nigthwing perd le combat, mais doit immédiatement faire face à un nouvel ennemi qui le pousse dans ses derniers retranchements : le Joker. Le clown prince du crime attaque tous les coéquipiers de Batman en s’en prenant à leur vie personnelle (lire BATMAN tome 3 : Le Deuil de la famille). Dans le cas de Dick, il commence par tuer Jimmy. Puis, à l’aide de son fameux gaz hilarant, drogue Raya, une ancienne trapéziste du cirque Haly, et force Nightwing à l’affronter. Raya meurt à son tour, et le parc d’attraction flambant neuf est réduit en cendres (lire tome 3 : Hécatombe).

L’univers de Nightwing est en grande partie détruit : les membres rescapés du cirque Haly décident de quitter Gotham, et la confiance entre Batman et les membres de la « Bat-famille » est ébréchée. Nightwing ne se reconnait plus et il ne voit pas comment continuer à aller de l’avant après ce qu’il a traversé. Damian Wayne, le dernier Robin en date, lui rappelle alors ce qui le définit vraiment : Nightwing est celui qui va de l’avant, mais surtout, celui qui avance en s’appuyant sur les autres et en leur faisant confiance. Cette remarque que Damian fait a Dick sera la dernière, car Robin meurt quelques temps après, en sauvant Gotham City. Nigthwing suit donc l’ultime conseil de Damian, et afin de passer par-dessus cette épreuve, se confie à Sonia. Mais le héros n’est pas au bout de ses surprises, car il découvre que Tony Zuco est toujours en vie.

 

Nightwing est un super-héros qui s’est forgé et qui a évolué au contact des ses ennemis. Mais parviendra-t-il à rester lui-même tout en pourchassant l’assassin de ses parents ? Et dans ces conditions, comment la relation entre Dick et Sonia va-t-elle évoluer ?

Plus d'articles