fbpx

« Il n’y a de destin que ce que nous faisons. » Cette profession de foi, prononcée par une célèbre héroïne de film d’action affrontant un robot assassin venu du futur, les super-héros en ont fait leur mot d’ordre. L’avenir n’est pas tracé et demeure une route sinueuse et sombre. La « fin des futurs » est programmée dans cinq ans ? Rien n’est moins sûr.

Les univers mis en scène par les grands éditeurs américains, comme DC Comics, s’étalent sur des centaines voire des milliers d’années, en amont et en aval du « présent » de narration. De nombreux personnages, héros ou vilains, voyagent dans le temps, se perdant dans le passé et dans le futur. Le premier est bien connu, mais le second demeure souvent flou, sujet à transformations et à divergences.

future3

Le futur est pour demain

Chez DC, il existe des futurs officiels et ceux-ci peuvent constituer des viviers de personnages et d’aventures. L’avenir post-apocalyptique de la série Kamandi réalisée par Jack KIRBY, ou encore le futur technologique de la série OMAC, également due au « King des Comics », proposent une réserve inépuisable de concepts et des visions saisissantes d’un avenir inquiétant. Les scénaristes ont souvent recours à l’artifice du personnage venu du futur et avertissant le héros du présent d’une catastrophe à venir. Ainsi des Team Titans, un groupe créé en 1992 et opérant dans un futur dystopique régi d’une main de fer par Lord Chaos, le fils de Donna Troy. De même, Kurt BUSIEK et Carlos PACHECO ont réalisé la saga « Camelot Falls » (à partir de Superman #654, en 2007) durant laquelle Arion tentait de débarrasser la Terre de Superman afin d’empêcher ce dernier de provoquer la fin du monde. Autre exemple, les actions de Damian Wayne dans l’avenir, alors qu’il a revêtu le costume de Batman à la place de son père Bruce, tiennent un rôle essentiel dans les épisodes que Grant MORRISON a consacrés au protecteur de Gotham City.

 

Versions alternatives, courant continu

Proposer une version futuriste d’un personnage, d’un groupe ou d’un lieu est l’occasion pour les scénaristes de présenter une version alternative du héros. Plus vieux, peut-être couvert de cicatrices et traînant de lourds secrets, résultats d’actes inavoués, le personnage apparaît alors sous un jour nouveau, même pour les anciens lecteurs. Rien ne dit que les versions futuristes des personnages soient les « bonnes ». Les concepts de paradoxe temporel et de bifurcation historique sont monnaie courante au royaume des super-héros. Mettre en scène un justicier du futur, ça revient à montrer au lecteur une autre version. Rien de bien étonnant dans l’univers DC, dont les versions alternatives de super-héros font partie de l’ADN. Depuis « Flash des deux mondes » (dans Flash #123, daté de septembre 1961, à lire dans DC Comics Anthologie), marquant la rencontre de Barry Allen et Jay Garrick, deux Flash différents, les lecteurs savent qu’il n’existe pas qu’un seul modèle de leurs héros favoris.

future2

L’univers d’OMAC présente un monde où l’on marchandise le vivant, où les classes pauvres sont exploitées, bref, une société cauchemardesque. Extrait d’OMAC #13, dans l’intégrale OMAC (dessin de Jack KIRBY).

La fin des futurs

Terry McGinnis est le jeune héros du dessin animé Batman Beyond (Batman : La Relève en français) dont les trois saisons ont été diffusées de 1999 à 2001. Dans cet univers de science-fiction, Terry devient le remplaçant de Batman, profitant de l’enseignement d’un Bruce Wayne vieillissant et bougon. La nature des univers de super-héros étant ce qu’elle est, il existe une multitude de futurs possibles, et celui de Batman Beyond en fait partie. Au début de la saga Futures End, dont le premier tome est sorti en juin dans la collection DC Renaissance, le futur est menacé. En effet, dans trente-cinq ans, la Terre croule sous une dictature et les héros sont chassés par des créatures cybernétiques. Terry McGinnis est projeté dans le passé à destination du temps présent, mais il n’arrive pas à la bonne époque : le voyage le conduit à un futur plus proche, situé cinq ans dans notre avenir. Est-il trop tard pour changer le cours du temps et empêcher l’avenir apocalyptique ? C’est la question à laquelle les scénaristes Brian AZZARELLO, Jeff LEMIRE, Dan JURGENS et Keith GIFFEN tenteront de répondre.

 

future1

Dans cinq ans, un Batman blessé devra recourir à une armure pour continuer sa mission. Extrait de Futures End: Batman #1, dans Batman Saga Hors Série #7 (dessin d’ACO).

 

 

futuresend1

Futures end : découvrir des futurs alternatifs

Trente-cinq ans dans le futur : le satellite l’Œil devenu indépendant a mis sous sa coupe la quasi-totalité des super-héros, modifiés en cyborgs implacables. Les derniers justiciers encore libres mènent une résistance désormais futile et succombent les uns après les autres. Le dernier espoir réside dans le jeune Terry McGinnis, le successeur de Bruce Wayne en tant que Batman, téléporté dans le passé pour empêcher l’émergence de cette menace. Mais ce dernier arrive cinq ans trop tard…

 

Plus d'articles