fbpx

Kevin Maurer a été reporter embarqué au sein des forces spéciales américaines en Afghanistan sept fois, et a voyagé avec les soldats américains en Irak, en Afrique de l’est et à Haïti. Il est auteur de plusieurs livres, dont ce jour-là, récit de l’opération qui a conduit à la mort d’Oussama Ben Laden, au Pakistan.

activity3

Le 1er mai 2011, les Navy SEALs ont exécuté une des plus importantes missions de l’histoire de la guerre contre le terrorisme en tuant Oussama Ben Laden, au Pakistan. Les SEALs qui ont attaqué le complexe aux abords d’Abbottabad comptaient parmi les meilleurs soldats des États-Unis. Ces hommes, tous choisis au sein de la communauté des SEALs pour rejoindre la SEAL Team Six, également appelée DEVGRU, ont passé la dernière décennie entre l’Irak et l’Afghanistan à mener une guerre pour débarrasser les deux pays des terroristes. Nous avons tous lu des articles et regardé des reportages sur la mission, mais cet assaut de 38 minutes a surtout servi à lever le rideau sur une organisation et un groupe d’hommes qui étaient très peu connus du public américain. Ces hommes et les autres soldats, marins et pilotes assignés à la Joint Special Operations Command, menaient déjà une guerre mondiale fructueuse contre les cellules terroristes bien avant le 11 septembre 2001. Mais c’est durant les confits en Afghanistan et en Irak que les « agents » de l’Amérique se sont forgé leur réputation. C’est la Delta Force de l’armée (qui porte bien d’autres noms) qui a démantelé al-Qaïda en Irak, tué les fils de Saddam Hussein et capturé le dictateur aux environs de Tikrit. Les agents des Rangers et de la Delta ont traqué et tué des dizaines de commandants, intermédiaires et assembleurs de bombes talibans et d’al-Qaïda. Aujourd’hui, ces hommes partent combattre les terroristes et les pirates de la corne de l’Afrique. C’est dans ce monde que Nathan EDMONDSON et Mitch GERADS embarquent le lecteur de THE ACTIVITY. La United State Army Intelligence Support Activity (ISA) rassemble des renseignements pour des agents, plus particulièrement pour les soldats d’élite de la Delta Force et de la SEAL Team Six. Ces professionnels sont les yeux et les oreilles des agents, et leur fournissent souvent des données essentielles au succès d’une mission. On écrit très peu sur l’Intelligence Support Activity, et pour de bonnes raisons. Difficile de travailler dans le secret si les sites internet recensent vos moindres faits et gestes. Ce qu’EDMONDSON et GERADS ont fait, c’est utiliser la fiction pour raconter une histoire qui devait être entendue. Il faut de grandes aptitudes pour marier un récit divertissant aux faits, tout en informant le lecteur de la guerre qui est menée dans l’ombre par les agents des gouvernements.

activity1

J’ai suivi des dizaines de missions avec les soldats des forces spéciales en Afghanistan, et passé deux semaines dans une équipe des affaires civiles au Kenya. J’ai eu le privilège d’écrire sur les opérations spéciales américaines dix ans durant, mais j’en ai finalement écrit très peu. Ce n’est pas une histoire facile à raconter. Quand on voit des articles sur les unités, j’ai l’impression que peu de sources sont de véritables agents. Les journalistes s’appuient beaucoup sur le personnel du Capitole, les planificateurs du Pentagone et peut-être le personnel de soutien au sommet de la hiérarchie pour obtenir des détails croustillants. Ce sont les petites choses (les lieux, les équipements, les techniques) qui donnent à THE ACTIVITY son authenticité. EDMONDSON et GERADS ont travaillé dur pour trouver des sources leur apportant ces pépites. Alors, en un sens, ils ont fait un travail journalistique. THE ACTIVITY présente un aspect qui échappe aux médias traditionnels, en nous donnant un aperçu de ce qui est récemment devenu une des unités les plus importantes de l’armée américaine. Et peut-être est-il temps qu’ils récoltent leurs lauriers, même si ces hommes et femmes voudraient rester à tout prix dans l’ombre, où ils sont bien plus à l’aise. THE ACTIVITY est un ouvrage important, ne serait-ce que pour rendre hommage à ces hommes qui passent des semaines loin de leur famille et d’une vie normale pour protéger notre territoire. C’est un sacrifice qu’ils acceptent pleinement, mais ça ne nous empêche pas de les remercier, et c’est ce que fait THE ACTIVITY. Profitez de ces histoires, mais rappelez-vous, en tournant les pages, qu’il y a des femmes et des hommes tout comme l’équipe Omaha en mission dans les montagnes d’Afghanistan ou dans les jungles d’Amérique latine pour que vous puissiez dormir sur vos deux oreilles.

 

[one_third][/one_third]
[two_third_last]

Découvrir The Activity

Les temps changent, et avec l’évolution brutale des moyens de communication, les conflits internationaux prennent une toute autre ampleur. Les États- Unis comptent aujourd’hui dans leurs rangs une force spéciale parfaitement adaptée à cette nouvelle donne : l’Intelligence Support Activity. Les agents qui la composent ont pour objectifs d’assister, rectifier, et effacer au besoin toutes traces des missions que leurs collègues de la NSA, du FBI et de la CIA n’auraient pas menées à bien.

9782365776844_couv_1

Découvrir The Activity

Les temps changent, et avec l’évolution brutale des moyens de communication, les conflits internationaux prennent une toute autre ampleur. Les États- Unis comptent aujourd’hui dans leurs rangs une force spéciale parfaitement adaptée à cette nouvelle donne : l’Intelligence Support Activity. Les agents qui la composent ont pour objectifs d’assister, rectifier, et effacer au besoin toutes traces des missions que leurs collègues de la NSA, du FBI et de la CIA n’auraient pas menées à bien.

Plus d'articles