fbpx

On ne peut évoquer la Suicide Squad sans parler d’Amanda Waller, que l’on pourrait qualifier d’antihéros. Dans le monde des super-héros, tout n’est pas noir et blanc. Certains personnages jouent double jeu, tel est le cas de la redoutable Amanda Waller, chef d’A.R.G.U.S et leader de la Suicide Squad. Mais qui se cache réellement derrière ce personnage sombre…

Amanda Blake Waller est apparue pour la première fois dans l’univers DC en 1986 dans la saga Legends, écrite par John Ostrander, Len Wein, et dessinée par John Byrne.

Ayant longtemps vécu à Chicago, Amanda est une veuve, qui est partie avec les survivants de sa famille, après que son fils aîné, sa fille et son mari aient été tués. Après cet événement, Waller se lance alors dans des études de Sciences politiques et devient par la suite une assistante au Congrès. Grâce à ce travail, elle découvre l’existence des deux premières versions de la Suicide Squad. Elle demande alors à ressusciter l’équipe et à en prendre la tête.

En dépit de nombreux succès, Waller a pris l’habitude de défier ses supérieurs à Washington en vue d’atteindre des objectifs à la fois légitimes et personnels. Peu de temps après, elle fonde alors The Agency, une petite organisation fédérale quasi-indépendante de la Task Force X. Plus tard, elle confie le commandement à Henry Stein, qui la rebaptisera par la suite Checkmate.

amanda

En 1989, Amanda Waller et son équipe entrent alors dans un conflit avec la Checkmate, dans le crossover « Janus Directive ». Waller envoie les membres du Suicide Squad aux quatre coins du monde afin qu’ils remplissent ses objectifs personnels. L’équipe entre alors en conflit avec plusieurs organisations métahumaines. Par la suite, la Task Force X, sous laquelle opèrent la Checkmate et la Suicide Squad, est dissoute, ce qui n’empêche pas Waller de continuer ses activités et de s’attaquer à l’organisation de la LOA. Avec l’aide du groupe, elle assassine alors le leader de l’organisation et fini en prison.

Dans la Renaissance DC, Amanda reforme secrètement la Suicide Squad qu’elle utilise à nouveau pour poursuivre ses propres intérêts. C’est là qu’elle forme l’organisation A.R.G.U.S, une agence fédérale introduite dans « Justice League » ayant pour mission de soutenir les actions de la Ligue de Justice, lui servant notamment de moyen de liaison avec le gouvernement américain. Devenue la directrice de l’organisation, Waller partage aussi son temps avec les missions de la Suicide Squad, dont elle a officiellement repris le contrôle.

Si Amanda Waller ne possède pas de super-pouvoirs, elle n’en reste pas moins une femme de ressources. Elle est d’ailleurs tellement déterminée et redoutable, que si quelqu’un s’oppose à elle, il comprendra rapidement d’où lui vient le surnom… « Le Mur ».

checkmate-tome-2-42585

Checkmate 

Tout au long de sa carrière, Amanda Waller a utilisé le chantage, la pression et l’extorsion pour mener à bien ses basses oeuvres. Convaincue que la fin justifie les moyens, elle n’a eu de cesse d’opérer dans l’ombre, se servant des secrets et faiblesses de ses collaborateurs. Mais aujourd’hui, Amanda a peut-être trouvé un adversaire à sa mesure en la personne de Sasha Bordeaux, la reine noire de Checkmate ! Contenu : Checkmate #16-31

Découvrir

 

Plus d'articles