fbpx

En 1992, la série animée BATMAN a fait découvrir à toute une génération de téléspectateurs l’univers du Chevalier Noir, de sa ville natale — Gotham City — à ses plus fidèles alliés – Robin, Alfred, le commissaire Gordon — en passant par ses plus féroces ennemis – le Joker, Double-Face, Ra’s al Ghul… Mais, pour autant, les épisodes ne faisaient qu’évoquer les origines de Batman, sans les mettre en scène de façon explicite. Tout juste avait-on pu entrevoir les premières années de lutte du héros lorsque furent évoqués l’adoption et l’entraînement de Dick Grayson dans le double épisode LA REVANCHE DE ROBIN (Robin’s Reckoning), diffusé les 7 et 14 février 1993. 

Aussi, lorsque l’opportunité de réaliser un film animé dans l’optique d’une diffusion en salles se présente, les réalisateurs et scénaristes de la série se jettent directement sur l’idée de raconter, à leur manière, comment Bruce Wayne est devenu Batman. Ou, plus précisément, comment un jeune Bruce Wayne, de retour à Gotham après un long périple international passé à lutter contre la pègre, est amené à se constituer une nouvelle identité, plus terrifiante, plus mythique… Celle du Chevalier Noir, Batman. Et comme dans toute grande histoire dramatique, cette transformation est liée à une histoire d’amour malheureuse. Cette idylle inédite est le coeur de l’intrigue : Andrea est la fille d’un richissime homme d’affaires lié aux gangsters les plus notoires de Gotham, dont le terrible Salvatore Valestra. C’est en visitant la tombe de sa mère qu’Andrea rencontre Bruce près de celle de ses parents : les deux jeunes gens s’apprécient et vont se fréquenter, allant jusqu’à évoquer des fiançailles. Mais cette romance est mise en péril par la quête de justice de Bruce, qui débute en parallèle ses sorties nocturnes contre le crime. Vêtu d’un simple blouson et d’une cagoule, il n’est guère impressionnant et ne parvient pas à insuffler la peur dans le coeur des malfaiteurs, comme il l’aimerait. Pire, Bruce commence à douter de sa mission, puisque celle-ci vient se mettre en travers de sa relation avec Andrea. Le jeune homme décide alors d’abandonner sa croisade et de demander Andrea en mariage. Malheureusement, cette dernière le quitte de façon abrupte : Bruce Wayne a perdu tout droit au bonheur,  mais Gotham a gagné un protecteur. Au moment où Bruce reçoit la lettre de rupture, celui-ci venait de découvrir la caverne dans laquelle il allait passer le reste de sa vie de justicier.

Des années plus tard, un mystérieux assassin exécute différents membres de la pègre : il est vêtu d’une cape et d’un masque de squelette, et possède une faucille à la place de la main. Ce « Fantôme Masqué » émerge d’un nuage de fumée avant d’achever ses victimes impuissantes et de repartir aussi vite qu’il est apparu. Les autorités et la mafia sont persuadées qu’il s’agit en réalité de Batman et que celui-ci a décidé de franchir la ligne jaune en renonçant à son code de l’honneur pour neutraliser les plus grands criminels de la ville. En désespoir de cause, Salvatore Valestra, qui craint pour sa vie, se résout à appeler l’un de ses anciens hommes de main, qui a bien changé… Il s’agit du Joker, qui, du temps où Bruce fréquentait Andrea, n’était qu’une petite frappe anonyme. Le Joker se sert de Valestra pour attirer le Fantôme dans un piège et découvre qu’il ne s’agit pas de Batman. Ce dernier, de son côté, est troublé par le retour en ville d’Andrea Beaumont, qui lui explique qu’elle a dû partir précipitamment des années auparavant afin d’accompagner son père dans un tour du monde. En réalité, Andrea avait découvert, juste après la demande en mariage de Bruce, que son père avait été abattu par Valestra et ses hommes pour une dette non réglée. Comme Bruce auparavant, Andrea s’en est allée s’entraîner aux quatre coins du globe avant de créer l’identité de Phantasm, le Fantôme Masqué, pour non seulement terrifier mais également annihiler les responsables de son malheur.

Andrea retrouve la trace du Joker, dernier criminel de sa liste, sur le site désaffecté de l’exposition « Le Monde du futur », qu’elle et Bruce avaient visitée du temps de leur jeunesse. C’est dans ce cadre, autrefois idyllique et désormais délabré, qu’a lieu le dernier combat entre le Joker, Phantasm et Batman. Une lutte sans merci s’engage, de laquelle le Chevalier Noir ressort meurtri autant physiquement qu’émotionnellement, tandis que tout autour d’eux les vestiges d’un avenir optimiste sont réduits en cendres. Dans une dernière explosion qui emporte les restes de l’exposition, le Joker et Andrea semblent périr, mais il n’en est évidemment rien. Andrea quitte Gotham tandis que Batman reprend sa croisade contre le crime, les laissant tous deux plus seuls que jamais. 

Le 25 décembre 1993, BATMAN CONTRE LE FANTOME MASQUÉ (MASK OF THE PHANTASM en version originale) réalisé par Bruce TIMM et Eric RADOMS  KI et écrit par Alan BURNETT, Paul DINI, Martin PASKO et Michael REAVES, débarque donc dans les salles américaines avant de connaître en France une sortie en vidéo le 1er août 1994. Depuis, la notoriété du long métrage animé n’a fait que grandir, et il est reconnu comme l’une des meilleures adaptations du héros, parvenant à amalgamer en un seul récit tous les aspects qui ont fait sa gloire : le trauma initial, la lutte contre la pègre, ses talents de détective, son combat incessant contre le Joker… Dans les comics, Andrea Beaumont fait une réapparition dans THE BATMAN AND ROBIN ADVENTURES ANNUAL #1, dont vous pourrez profiter en fin d’album : il s’agit d’une suite à BATMAN CONTRE LE FANTOME MASQUÉ qui voit revenir la belle à Gotham… Une manière de montrer que, dans cette cité maudite, toutes les histoires sont à suivre. Ce numéro est également particulier puisqu’il s’agit de la dernière contribution de Mike PAROBECK, dessinateur de la première série des BATMAN ADVENTURES, décédé juste avant la publication de cet annual. Le numéro lui est ainsi respectueusement dédié.

batman-amp-robin-aventures-tome-2

Batman & Robin Aventures

Pas un jour ne se passe sans que le dynamique duo ne soit appelé à la rescousse !

Qu’il s’agisse des habitants de Gotham mis en danger par l’épouvantail et sa terrible toxine, de Bane et de son désir de vengeance ou d’Alfred, convaincu qu’une créature rode dans les recoins sombres de la batcave, tous ont besoin des talents du célèbre détective encapé et de son sidekick pour remettre de l’ordre dans leur quotidien. Même la rusée Catwoman aura besoin de leur aide pour prouver qu’elle n’est pas à l’origine des crimes dont on l’accuse.

Découvrir

Plus d'articles