fbpx

Avec The Private Eye, Brian K. Vaughan s’attaque à l’implosion du Cloud durant laquelle toutes les données confidentielles ont été rendues publiques.

«Le Cloud a implosé, et avec lui tous les secrets les plus précieux de l’humanité, des trafics les plus illicites aux photos de voyage du citoyen lambda, se sont retrouvés à la portée de tous. Désormais, nous évoluons masqués, seul moyen de protéger ce qu’il reste de notre intimité. Bienvenue dans une société post-Internet.. »

Si l’on devait vous donner 5 bonnes raisons de vous laisser tenter par cette histoire futuriste ou l’internet est bani :

1 . On ne vous présente plus Brian K. Vaughan (Saga, Y le dernier homme, Lost…)
2. Internet n’existe plus. Tous vos secrets ont été révélés. Maintenant chacun de nous possède une identité secrète.
3. Retour vers le futur : ça donnerait quoi d’après vous un monde sans internet, sans téléphone portable, et autres technologies actuelles ?
4. L’intrigue et les dialogues truculents. Il y a toi, moi, bref nous en vieux dans un Los Angeles de 2076 : « J’ai aucune barre, t’as des barres, toi ? – Papy, ça fait soixante ans que ton jouet ne fonctionne plus »)
5. The Private Eye a gagné le prix Eisner de la meilleure bande dessinée en 2015

 

private-eye
 The Private Eye

Le Cloud a implosé, et avec lui tous les secrets les plus précieux de l’humanité, des trafics les plus illicites aux photos de voyage du citoyen lambda, se sont retrouvés à la portée de tous. Désormais, nous évoluons masqués, seul moyen de protéger ce qu’il reste de notre intimité. Bienvenue dans une société post-Internet.

Découvrir

Plus d'articles