fbpx

Aux côtés de Superman et de Batman, Wonder Woman est le troisième pilier de la Trinité de DC Comics. Créée en 1941, elle est le premier super-héros féminin d’importance, rivalisant en puissance avec ses collègues masculins. De par ses origines puisées dans la mythologie grecque, elle représente également l’héritière des demi-dieux de l’Antiquité…

…dont les exploits anticipaient ceux des justiciers aux pouvoirs faramineux des comics. Mais elle est aussi une somme de paradoxes : issue d’une grande lignée de guerrières, elle prêche la paix ; sa force et ses aptitudes lui confèrent une grande indépendance, mais elle a longtemps été fiancée à Steve Trevor, le premier homme à avoir posé les pieds sur l’île où elle a grandi ; enfin, membre de la Ligue de Justice, elle siège dans le même temps aux côtés du panthéon de l’Antiquité. Au cours de ses 75 ans de publication, Wonder Woman a connu, comme les autres légendes de DC Comics, de multiples variations et réécritures, servies par les plus grands artistes de leur époque. Mais, malgré ces nombreux changements, elle a su pourtant garder quelques traits caractéristiques qui ont fait sa personnalité : une ténacité à toute épreuve, une compassion qui touche avant tout les plus faibles, et une endurance prodigieuse qui lui a permis de traverser les décennies sans jamais perdre de sa popularité. Icône héroïque autant que féministe, Wonder Woman, la Princesse Amazone, demeure à jamais comme l’une des plus célèbres figures de la pop culture.

1FR_Wonder-woman-anthologie-1

« Je n’oublierai jamais ce jour de l’automne 1974, quand je me rendis à une audition pour une nouvelle série télévisée intitulée WONDER WOMAN. Mes maigres économies fondaient comme neige au soleil alors que je prenais des cours d’art dramatique et que je courais les auditions. Je ne songeais qu’à être acceptée, à passer à la télé et à avoir un rôle régulier. Devenir le modèle des jeunes femmes et tout ce genre de choses, ce n’était même pas en ligne de mire. Je n’imaginais pas à l’époque que cette série allait devenir un classique de la télévision, un programme adoré de millions de gens autour du monde, et encore moins qu’un personnage de bande dessinée allait changer ma vie.

C’est ainsi que commença mon odyssée aux côtés de l’archétype de la femme parfaite : forte, intelligente, compétente, attentionnée et belle comme Aphrodite. Je ne m’en rendais pas compte sur le moment, mais WONDER WOMAN représentait un changement considérable quant à la manière dont Hollywood utilisait ses actrices. Prenons en exemple quelques-unes des sitcoms les plus à la pointe des années 1950 et 1960, comme Leave it to Beaver, I Love Lucy ou Father Knows Best. Le rôle féminin était invariablement secondaire et soumis, celui de la maman parfaite préparant des biscuits et passant l’aspirateur, en collier de perles et talons hauts. On penserait presque qu’avant Wonder Woman, le seul personnage de télévision appartenant au sexe dit faible et vivant ses propres aventures en toute liberté était Lassie !

4FR_Wonder-woman-anthologie-1

Ce changement radical, qui reflétait d’autres transformations prenant place dans la société de tous les jours, me semble être la raison pour laquelle les épisodes de WONDER WOMAN sont encore rediffusés, et pourquoi la série a gardé toute sa pertinence. Quand j’incarnais cette héroïne puissante à la télévision, peu de femmes exerçaient un réel pouvoir dans les coulisses de Hollywood. Vous n’en trouviez que peu aux fauteuils de réalisatrices, de productrices ou de scénaristes. Encore moins à la tête de grands studios. Comme les choses ont changé… À l’heure où j’écris ces lignes, plus de trente ans après la production de la série, des femmes me disent encore combien WONDER WOMAN a été une grande influence dans leur vie. Et ceci aux quatre coins du monde.

Récemment, une jeune Israélienne m’a expliqué qu’elle a grandi en regardant WONDER WOMAN, et ce que cette série représente pour elle. Elle m’a dit quelque chose que j’ai entendu de la part d’innombrables fans : « Ce que j’aime en particulier, c’est que Wonder Woman est intelligente. Elle ne se contente pas d’utiliser la force brute afn de contrer le méchant, elle utilise aussi son cerveau. Cela m’a montré que les femmes peuvent être intelligentes, puissantes et belles tout à la fois. »

J’ai quitté la série il y a bien longtemps, afin de poursuivre d’autres aspirations : le chant, le mannequinat, le tournage de films ou de séries. Mais Wonder Woman demeure le rôle avec lequel je suis le plus souvent identifiée. Et cela me convient parfaitement. Wonder Woman est pour moi, comme pour beaucoup de femmes de tous les âges, le symbole des dons et de la gloire caractérisant l’esprit de la Femme.

Elle est audacieuse et éblouissante, et puissance et beauté émanent d’elle.

Les outils magiques qu’elle utilise au combat, ses bracelets, son lasso et son avion invisible, valent autant que son habilité, son assurance et son courage à les utiliser. En cela, peut-être n’est-elle pas si différente de vous et moi. Nous ne montrons qu’une part de nous-mêmes au monde extérieur, et nous nous accrochons à notre puissance intérieure. Car c’est en croyant en nous-mêmes que nous atteignons notre plein potentiel. Ces épisodes de WONDER WOMAN murmuraient un sage conseil aux oreilles des femmes des années soixante-dix : « Vous pouvez être ce que vous voulez. »

342FR_Wonder-woman-anthologie-1

Ils éveillaient la conscience de toute une génération de femmes. Ils nous aidaient à croire en nos possibilités, en nos forces cachées, en notre intelligence, en notre instinct… et nous hissaient vers de nouveaux sommets. Aujourd’hui, je me sens honorée et flattée d’avoir eu la chance d’interpréter Wonder Woman et de porter son image : l’incarnation du pouvoir, de l’intelligence, de la confance en soi et d’un sens affirmé du bien et du mal. J’ai tenté d’appliquer ces principes dans ma propre vie, une existence comblée par un époux merveilleux, deux beaux enfants, une famille nombreuse et beaucoup d’amis. Aujourd’hui, je m’émerveille de voir des femmes ordinaires accomplir l’extraordinaire tous les jours, confiantes, créatives et résolues. Pour moi, elles sont de véritables Wonder Women. Je fais le souhait que toutes les femmes du monde tirent le plus grand profit de ce pouvoir. Qu’elles y croient, qu’elles l’alimentent, qu’elles l’utilisent bien, qu’elles en nourrissent leurs filles afin de passer le relais. Alors, elles n’auront pas besoin d’avion magique pour s’envoler. »

Lynda CARTER

LYNDA CARTER a donné une interprétation fameuse de la Princesse Amazone dans la série télévisée Wonder Woman, diffusée entre 1975 et 1979. Cette préface a été publiée pour la première fois dans WONDER WOMAN: THE GREATEST STORIES EVER TOLD (2007).

 

CV1FR_CV_WW-ANTHOLOGIE_00_FR

Découvrir Wonder Woman

De ses débuts dans les années 1940, au beau milieu de la Seconde Guerre mondiale, à sa réactualisation moderne par Brian AZZARELLO et Cliff CHIANG, retrouvez toutes les facettes de la Princesse Amazone, dévoilées par ses plus grands auteurs : George PÉREZ, Gene COLAN, Ross ANDRU, John BYRNE, Mike DEODATO,Yanick PAQUETTE, Phil JIMENEZ et Greg RUCKA.

Découvrir

Plus d'articles