fbpx

NOTES & ESQUISSES
Par Dave GIBBONS et Steve RUDE

« Illustrer ces trois épisodes de WORLD’S FINEST est le travail le plus dur que j’ai fait de ma vie. Je l’ai vu comme ma chance de m’atteler à Superman et Batman, les deux plus grandes icônes du monde des comic books, et il fallait que le résultat soit à la hauteur. Je savais dès le départ que mon interprétation de ces personnages serait différente de celle des autres artistes. Je voulais les faire revenir à leurs origines graphiques. Superman, en particulier. La version créée par SIEGEL et SHUSTER, celle que l’on retrouve dans les magnifiques dessins animés des frères FLEISCHER des années 40.

C’est cette version à laquelle je crois. J’ai aussi lu un excellent livre de George LOWTHER publié en 1942*. Cela m’a permis de définir le personnage de Superman tel que je le souhaitais. La scène la plus mémorable est celle de la foire agricole, quand Clark Kent tente de sauver la vie de son père. Quant à Batman, je voulais dessiner la toute première version du personnage, tel qu’il apparaît en couverture de DETECTIVE COMICS #27, en 1939, l’année qui a suivi l’apparition de Superman. Certaines personnes chez DC ont pensé que mon Superman devait être modernisé et que mon Batman était -méconnaissable. J’ai fini par céder sur Batman, mais avec Superman, je suis resté ferme.

C’est la version que je voulais dessiner, et les premières réactions de fans ont montré que ceux-ci étaient aussi enthousiastes que moi. (Je voudrais remercier Darren McNEIL et Mark EVANIER pour leur aide précieuse : ils m’ont fourni des guides visuels des dessins animés FLEISCHER ainsi que d’autre matériel de référence datant de l’Âge d’Or.) Travailler avec Dave GIBBONS, qui comme chacun sait est lui-même un artiste d’exception, a été un réel plaisir. Non seulement c’est le type le plus facile à vivre du monde, mais cela ne l’a pas dérangé d’être réveillé à deux heures du matin pour écouter mes élucubrations. Quel chouette type ! Lorsque j’eus enfin achevé les trois numéros, j’ai eu l’impression de sortir d’une caverne. Je me demandai si l’humanité avait survécu. Peu de temps après, Jenette KAHN (responsable DC de l’époque) m’a demandé si j’avais envie de m’atteler à une deuxième série WORLD’S FINEST. “ Laissez-moi récupérer pendant une paire d’années ”, ai-je marmonné. »

Encore en train de récupérer…

Steve RUDE
Un jour de 1992

* The Adventures of Superman, publié par Random House

 

 

Plus d'articles