fbpx

En 1986, DC Comics opère une refonte de son univers avec la mini-série CRISIS ON INFINITE EARTHS. Suite à cet événement cosmique, l’éditeur enchaîne avec un nouveau récit qui réunit la majeure partie de ses personnages : LEGENDS (disponible dans LA LÉGENDE DE DARKSEID), écrit par John OSTRANDER et Len WEIN, et dessiné par John BYRNE, qui oppose les héros aux forces d’Apokolips. Darkseid manipule les médias, via Glorius Godfrey et ses dons d’hypnotiste, et orchestre une campagne anti-justiciers qui se retourne contre la communauté super-héroïque.

La Ligue de Justice se retrouve ainsi hors-la-loi, suite à un mandat du président Reagan, et lorsque le géant de flammes Brimstone attaque le Mont Rushmore, celui-ci n’a plus qu’une solution : faire appel à une nouvelle organisation secrète, la Force Spéciale X.

72FR_INT_Archives-Suicide-Squad_01_FR_PG071-118-2

Dirigée sur le terrain par le colonel Rick Flag Jr et supervisée par l’inflexible Amanda Waller, celle-ci est composée de super-vilains désireux de voir leur peine d’emprisonnement réduite en contrepartie de leur obéissance. Ainsi, on retrouve Captain Boomerang, un des Lascars qui s’opposent constamment à Flash, Blockbuster, un géant, ennemi de Batman, l’assassin Deadshot, autre adversaire du Chevalier Noir, et deux surhumains plus ambigus : le Tigre de Bronze dont le cerveau a été lavé par la Ligue des Assassins, et l’Enchanteresse, une magicienne qui oscille entre le bien et le mal. Cette équipe atypique remporte une victoire à la Pyrrhus contre Brimstone lorsque Blockbuster périt, carbonisé par le monstre. La Force Spéciale X mérite ainsi le surnom de « Suicide Squad », qu’elle utilisait lorsque, des années plus tôt, elle n’était composée que d’agents humains, et déjà dirigée par le colonel Flag.
C’est sur un épisode retraçant l’historique du groupe et les liens entre les deux équipes, que s’ouvre Les Archives de la Suicide Squad qui publie pour la première fois en France les épisodes de la série régulière SUICIDE SQUAD, écrits par John OSTRANDER et dessinés par Luke McDONNELL. Une série qui fait la part belle aux zones d’ombre et aux sentiments refoulés de ses protagonistes, lesquels évoluent entre héros et vilains, parfois amoraux, souvent héroïques mais toujours profondément humains.

405FR_INT_Archives-Suicide-Squad_01_FR_PG383-430-1
Une série à (re)découvrir, pilier de l’Univers DC « post-CRISIS », qui multiplie les invités prestigieux ou méconnus, et dont un des récits dérivés, consacré au charismatique Deadshot, se trouve dans l’album LA CIBLE DE DEADSHOT. Parmi les « vedettes invitées », on croise au gré des pages la Doom Patrol, la toute nouvelle Ligue de Justice Internationale, ou bien Shade, un personnage écrit et dessiné par Steve DITKO dans les années 1970 : John OSTRANDER en profite ainsi pour boucler les intrigues abandonnées avant la fin de sa série.

 

 

archives-de-la-suicide-squad-tome-1-les

Envie de découvrir les Archives de la Suicide Squad ?

Afin de protéger les intérêts et la sécurité du monde libre, Amanda Waller dirige un programme ultra-secret de recrutement d’anciens super-vilains condamnés à perpétuité. En échange d’une remise de peine, ceux-ci accomplissent les missions les plus dangereuses, risquant à chaque fois leur vie. Deadshot, Captain Boomerang, l’Enchanteresse ou Nightshade font désormais partie de ce qu’ils ont surnommé « la Suicide Squad ».

Découvrir

Plus d'articles