En 1966, quand le scénariste Joe GILL et le dessinateur Pat BOYETTE donnent vie à un héros assez inhabituel pour les standards du genre, ils étaient loin de se douter que vingt ans plus tard, ce dernier serait une source d’inspiration pour l’un des personnages les plus iconiques de la bande dessinée américaine.

Apparu dans les pages de Fightin’ Five #40, publié par Charlton Comics, le Peacemaker est un super-héros qui sort de l’ordinaire dans le paysage des comics des années 1960. Diplomate pacifiste, Christopher Smith se rend compte que la paix ne peut pas toujours s’obtenir par la manière douce et que certains grands maux nécessitent de grands remèdes. Il endosse ainsi le costume du Peacemaker, un véritable guerrier équipé d’un arsenal de guerre de pointe, dans lequel ses principes changent, comme une deuxième personnalité, et lui permet de protéger la paix qu’il chérit tant, jusqu’à tuer sans états d’âme en son nom. Après une deuxième apparition dans le numéro suivant de Fightin’ Five, Charlton Comics décide de lui dédier une série éponyme. Celle-ci s’arrêtera cependant dès novembre 1967, après seulement cinq numéros, marquant la fin de la carrière du Peacemaker dans les années 1960.

Deux décennies plus tard, quand Charlton Comics mit la clef sous la porte en 1985, DC Comics s’était rapproché de la firme afin d’acquérir les droits sur plusieurs de ces personnages iconiques. Parmi eux, DC put ajouter à sa cosmogonie des héros tels que Captain Atom, Blue Beetle, The Question, Nightshade ou encore le Peacemaker. Avant d’avoir le droit d’obtenir un reboot en 1988 sous la plume de Paul KUPPERBERG et le trait de Tod SMITH, que vous découvrirez dans les pages suivantes, le Peacemaker, ainsi que les autres personnages de Charlton Comics, fut utilisé comme première base de scénario de ce qui allait devenir l’un, si ce n’est le, des plus grands comics de tous les temps : WATCHMEN.

En effet, lorsque Alan MOORE se lança sur la première ébauche de son script, il prit appui sur quatre personnages de Charlton pour se les réapproprier, avant de décider de créer ses propres protagonistes pour le script final. Ainsi, il n’est pas étonnant de (re)découvrir que The Question donna naissance à Rorschach, que Nightshade inspira Le Spectre Soyeux, et que le Peacemaker devint le célèbre Comédien.Aujourd’hui, le Peacemaker reste un personnage méconnu de l’Univers DC, qui s’apprête à voir une nouvelle page de son histoire écrite, notamment hors des comics. Avec la sortie de THE SUICIDE SQUAD au cinéma, James GUNN saisit l’opportunité pour remettre en avant de très nombreux personnages secondaires de DC, dont le Peacemaker. À cela s’ajoute que ce dernier aura l’honneur d’être interprété par John CENA, un des catcheurs américains les plus iconiques. Fort de cette nouvelle personnification d’un héros DC, Warner décide même de lui consacrer une série entière, produite par HBO Max et actuellement en cours de tournage.

Le Peacemaker est de retour pour apporter la paix, à sa manière.

suicide-squad-presente-peacemaker

Découvrir The Suicide Squad Peacemaker

Diplomate de profession, Christopher Smith sait mieux que personne que certains conflits ne peuvent se régler qu’avec la manière forte. Aussi, lorsque la situation l’exige, il endosse le costume du Peacemaker et se charge de donner un coup de pouce à la Liberté lorsque les négociations semblent bloquées. Et ses coups de pouce, il les met toujours en pleine tête… Son petit monde bascule lorsque ce défenseur des valeurs américaines découvre qu’il est en réalité le fils d’un ancien commandant de camp de concentration…

Découvrir

Plus d'articles