fbpx

Harley et Ivy

La série animée Batman fut mise en chantier suite au succès du film de Tim BURTON (Batman, 1989). De 1992 à 1999, se succèdent Batman, la série animée (1992-1993), Les Nouvelles aventures de Batman et Robin (1994-1995) et Les Nouvelles aventures de Batman (1997-1999).  Trois long métrages animés sont également réalisés à cette période : Batman contre le Fantôme Masqué (1993), Batman & Mister Freeze : Sub-Zero (1998) et La mystérieuse Batwoman (2003). Le point commun de ces trois longs métrages ? La mise en lumière d’Andrea Beaumont, Batgirl et de Batwoman, trois héroïnes à la personnalité bien trempée et aux talents redoutables.


gothamgirls1

À l’heure où  les spectateurs découvraient sur petit et grand écran les frasques des criminels démentiels et l’ombre du Chevalier Noir planer sur une Gotham à la vie nocturne dangereuse, ils assistent en parallèle à la naissance  de personnages féminins aussi intrigants que leurs homologues masculins. Ce sont les créateurs de la série, parmi lesquels les scénaristes Alan BURNETT & Paul DINI et les producteurs Bruce TIMM & Eric RADOMSKI, qui ont mis un point d’honneur à réserver une place de choix aux criminelles charismatiques telles Poison Ivy, Harley Quinn ou Catwoman.

gothamgirls2 (1)

En 2000, une série de courts-métrages réalisée en animation flash et disponible sur le site warnerbros.com, fut réalisée. Intitulée Gotham Girls, elle rassemble les trois super-vilaines dans une même aventure à suivre. L’album qui suit reprend divers épisodes adaptés de cet univers animé et publiés dans le récit complet Batgirl Adventures (1998), ainsi que les mini-séries Gotham Girls en cinq parties (2002-2003) et Harley and Ivy en trois parties (2004).

Catwoman

La plus célèbre des ennemies de Batman reste à tout jamais la première : la séduisante et féline Selina Kyle, dite Catwoman. Apparue dès le printemps 1940, dans le premier numéro de Batman, elle n’a eu de cesse de jouer avec le justicier au jeu du chat et de la souris. À la fin de leur première rencontre, le Chevalier Noir laisse échapper la belle volontairement, certains que leurs routes sont appelées à se recroiser. Ce sera chose faite, dès le numéro suivant, et Selina Kyle – qui ne porte pas de costume et surnommée à l’époque « The Cat » – en profitera également pour faire la connaissance du terrible Joker. Dès le troisième numéro de Batman, Selina change de pseudo pour celui de « Cat-Woman » et utilise  un masque intégral, celui d’un véritable chat.

De nombreuses fois, Batman tentera de convaincre Catwoman de rejoindre le bon côté de la justice et de mettre à profit ses liens avec la pègre pour mettre à mal les criminels, mais l’attrait pour l’aventure l’emportera, et elle retournera vite à ses mauvaises habitudes.

Dans la série animée, Selina apparaît d’abord comme une femme de la haute société motivée par la protection des animaux. Elle partage donc avec Poison Ivy un certain intérêt pour l’environnement, mais au fil de ses aventures, elle se transforme en une cambrioleuse émérite, évoluant ainsi vers la version de la bande dessinée. De la même manière, elle troque sa chevelure longue et blonde, sûrement inspirée par celle de Michelle PFEIFFER qui l’interprète dans Batman, le Défi (1992), pour une coupe courte et cheveux noirs, comme récemment en BD.

[one_fourth content_align= »left »]

[/one_fourth]

[three_fourth_last content_align= »left »]
Batgirl ! Catwoman ! Harley Quinn ! Poison Ivy ! Renee Montoya ! De quelque côté de la loi où elles se situent, les « filles de Gotham » mènent autant la vie dure au Chevalier Noir qu’elles ne l’épaulent dans cette succession d’aventures qui les entraînent des ruelles sombres de Gotham aux fameux studios d’Hollywood !

Lire la preview
[/three_fourth_last]

Plus d'articles