A l’occasion des 80 ans de Batman, depuis quelques semaines nous vous proposons de découvrir la construction du mythe de Batman au travers différentes thématiques. De crime Alley, à la Batcave, nous vous avons proposé de mieux comprendre la psychologie, et sa complexité, du personnage. Aujourd’hui, nous vous proposons un dossier special sur Gotham City, reflet de l’Amérique.

Gotham City est à la fois la ville natale de Bruce Wayne et le terrain d’opérations de Batman. Le Chevalier Noir s’est juré de défendre ce territoire et d’y éradiquer le crime par tous les moyens possibles. Pour autant, sa mission n’est pas chose aisée puisque la corruption et le mal règnent à tous les niveaux de la municipalité. Gotham devient donc au fur et à mesure des avancées de la société et du passage du temps un reflet déformé des grandes métropoles américaines.

À l’époque où l’économie prospère au sein d’une Amérique victorieuse de la Seconde Guerre mondiale, Gotham voit les musées, les entrepôts et les enseignes aux néons colorés se multiplier. Mais, avec la crise économique et énergétique qui secoue le monde à partir des années 1970, son apparence se fait plus sombre : les rues sont submergées de gangs et la misère sociale fait son apparition. Dans les années 1990, Gotham devient un personnage à part entière : les lieux et monuments sont baptisés du nom des auteurs de Batman et sa destruction, sa reconstruction et son histoire sont des points d’intrigues pour les comic books comme pour les films. Celui qui règne sur Gotham règne sur le monde et Batman est là pour empêcher la cité maudite de tomber.
Pour cela, il peut compter sur un allié de poids, le commissaire Jim Gordon, qui a d’ailleurs bien eu besoin de l’aide du héros pour nettoyer la corruption au sein de la police de Gotham. Les liens qu’entretient le justicier avec les forces de l’ordre évoluent de concert avec la description de la ville.

La description de Gotham change avec l’évolution des moeurs et des nombreux courants politiques et sociaux. Cette ville fictive n’est nommée qu’à partir de 1940 : la première année, elle est présentée comme un reflet déformé de New York avant de devenir, dans les années 1940, un croisement entre Chicago et Las Vegas illuminée de mille feux

Avec les années 1970, et surtout 1980, l’accent est mis sur la montée de la violence en milieu urbain et le meurtre des Wayne est présenté comme le « crime originel » qui va entraîner Gotham dans une spirale de criminalité. Mais certains épisodes se concentrent également sur les crises écologiques et énergétiques qui débutent avec les années 1970. L’affaire Bernhard GOETZ (une fusillade dans une rame du métro de New York qui a lancé un débat sur l’autodéfense en 1984) et la fin des politiques sociales sous Ronald Reagan seront évoquées dans les deux oeuvres de Frank Miller, BATMAN ANNÉE UN et THE DARK KNIGHT RETURNS.

Découvrir Batman

Envie de commencer les comics ? Nous avons selectionner quelques séries et récits complets parfait pour découvrir le monde du chevalier noir !

Découvrir

 

Plus d'articles