fbpx

Recherche de couvertures

Bruce avait disparu, mais Batman ne pouvait mourir. Pour cette nouvelle série mettant en scène Dick Grayson et Damian Wayne, nous voulions un look et une atmosphère immédiatement différents du tandem Bruce Wayne /Tim Drake. Depuis le début de mon run en 2006, j’ai été puiser mon inspiration dans les recoins les plus négligés de la longue carrière de Batman, qu’il s’agisse de la période SF des années 1950 ou bien du show TV des années 1960. La palette de couleurs utilisée pour « Batman R.I.P. » tendait vers le rouge et le noir, donnant une tonalité sombre et mortifère. Pour Batman and Robin, nous avons choisi des couleurs plus vives afin de marquer un contraste.

Recherches de couvertures pour les numéros 1 à 3 par Grant Morrison

Recherches de couvertures pour les numéros 1 à 3 par Grant Morrison

Si l’on observe les couvertures des années 1950, on remarque d’emblée les couleurs dépareillées des logos. En utilisant ce même contraste entre le rouge et le vert, le bleu et le jaune, ainsi que de grandes étendues de couleurs dans le décor, nous avons réussi quelque chose de totalement « non-Batman », tout en rendant hommage au passé du héros. Cette approche simple, linéaire et sans fioritures semblait totalement moderne, et idéale pour un comeback.

Etapes de réalisation de la couverture par Frank Quitely

L’idée principale était de mettre l’accent sur l’énergie pulp et trash de la série. Là où « Batman R.I.P. » se nourrissait de rock industriel, du Livre des Morts et de psychologie pop, ce Batman and Robin serait aussi agressif et physique qu’une assemblée de chimpanzés défigurant une pièce à coups de seaux de peinture, le tout baignant dans un tourbillon de violence.

Couverture pour la première impression de Batman and Robin #1

Dans les milieux de l’édition, la couleur jaune porte malheur. Selon les recherches marketing, les couvertures à dominante jaune se vendent le moins, tout le contraire de celles à dominante rouge. Jusqu’à la dernière minute, la couleur de fond du numéro 1 resta sur la sellette et bien entendu, ce même numéro devint  un des best-sellers de la décennie. Il fut réimprimé plusieurs fois, chaque fois avec une couleur différente. L’image présente sur la couverture devait être simple et iconique. L’équivalent moderne du cerceau à travers lequel bondissait Robin, en vedette du Detective Comics #38 de 1940. Comme l’indiquent ces recherches, la couverture n’a pas beaucoup changé entre sa conception et sa réalisation.

Grant Morrison

 

grant-morrison-presente-batman-tome-1
 Grant Morrison présente Batman tome 1

Batman a déjà affronté Talia Al Ghul et son empire du crime à plusieurs reprises, mais leur lutte prend un tour bien plus personnel lorsqu’elle présente au héros le fils issu de leur union : Damian !

Malgré son jeune âge, il est déjà un assassin de renom et Tim Drake, alias Robin, ne tarde pas à en faire les frais ! Pour Batman, c’est le début d’une épopée qui va l’amener à revisiter toute son histoire et redécouvrir des alliés comme des ennemis passés.

Découvrir

 

Plus d'articles