fbpx

Depuis qu’il a entamé sa croisade contre le crime, peu d’adversaires ont eu sur Batman l’effet que Catwoman a exercé. Dés leur première rencontre, la belle voleuse ne l’as pas laissé indifférent. En route pour le jeu du chat de la (chauve-) souris.

La voleuse Catwoman fait son apparition dans Batman #1, au printemps 1940. Il s’agit du second magazine accueillant les aventures du protecteur de Gotham, après Detective Comics. Pour la petite histoire, le Joker fait son apparition dans le même numéro.

Débuts prometteurs

Dans cette aventure, les créateurs Bob KANE et Bill FINGER racontent comment Batman et Robin empêchent la Chatte de faire main basse sur un copieux butin durant une soirée. La voleuse, qui opère sous différents déguisements, s’échappe, non sans avoir proposé à Batman de partager sa vie de hors-la-loi. Ce dernier refuse, mais il n’est pas insensible aux beaux yeux du bandit en jupons. Pendant longtemps, Catwoman (puisque tel est le nom qu’elle adopte bientôt) fait partie de la galerie de gredins qu’affronte Batman. Elle revêt un costume mauve orné d’une cape verte. Ses origines demeurent néanmoins mystérieuses. Dans Batman #62, daté de décembre 1950, les lecteurs apprennent qu’il s’agit d’une hôtesse de l’air amnésique ayant versé dans le crime après un choc à la tête, mais on découvrira plus tard qu’il s’agit d’une invention de sa part. De plus, contrairement aux autres adversaires du héros, Catwoman désire s’amender, comme on le perçoit dans Batman #65 (juin 1951) et #69 (février 1952). Cependant, à la suite de l’édification du Comics Code en 1954, Catwoman disparaît des aventures de Batman pour revenir en novembre 1966, dans les pages de Superman’s Girlfriend Lois Lane #70, où elle se fait passer pour la sémillante journaliste. Entre-temps, le succès du feuilleton télévisé Batman a permis dès janvier 1966 de lui redonner de la visibilité, incarnée par Julie NEWMAR, puis Eartha KITT.

Vaste Garde-Robe

Ne souffrant plus des soupçons que le Comics Code faisait peser sur elle, Catwoman redevient un personnage essentiel de l’univers du Chevalier Noir. Dans Batman #197, daté de décembre 1967, elle inaugure un étonnant costume vert dessiné par Carmine INFANTINO, et tente de se faire passer pour une justicière. Elle retrouve sa tenue pourpre dans Batman #291, daté de septembre 1977 et dans lequel les super-vilains cherchent à savoir lequel d’entre eux a pu assassiner le héros. Cependant, elle revient dans la vie du justicier grâce au scénariste Len WEIN à partir de 1978. Dans Batman #355 (janvier 1983), écrit par Gerry CONWAY et dessiné par Don NEWTON, Catwoman sauve Bruce Wayne mais se bat farouchement contre Batman. Leur amour est impossible. Cependant, sur le monde alternatif de Terre-2, Bruce Wayne et Selina Kyle sont plus heureux. Le couple se marie et donne naissance à Helena Wayne, qui deviendra Huntress sur cette Terre.
Signe des temps, Catwoman est l’héroïne d’une back-up, une histoire de complément, dans Detective Comics et Batman en 1982-1983, parfois en tandem avec Robin. Le scénariste Bruce JONES écrit de nombreuses aventures pour la belle voleuse, souvent dessinées par Trevor VAN EEDEN ou Tony DeZUNIGA. Lentement, Catwoman glisse du côté des gentils. Mais cette atmosphère de bonheur ne dure pas. Dans Detective Comics #569, daté de décembre 1986, le scénariste Mike W. BARR et le dessinateur Alan DAVIS expliquent comment le Joker et le Docteur Moon lavent le cerveau de Catwoman, faisant ressurgir sa personnalité de voleuse.

Nouvelles origines

Après Crisis on Infinite Earths en 1986, les origines de Catwoman sont revisitées par Frank MILLER et David MAZZUCCHELLI dans Batman : Année Un (février à mai 1987) : Selina Kyle vit dans les quartiers chauds de Gotham City où règnent corruption et prostitution. Elle est marquée par la figure d’un justicier mystérieux venu dans ces rues malfamées protéger les innocents. Selina suit l’exemple du futur Batman.

Ses origines sont racontées en 1989 par Mindy NEWELL et J.J. BIRCH dans la minisérie Catwoman: Her Sister’s Keeper, qui explique comment elle décide de protéger les femmes des quartiers déshérités. Elle adopte alors un costume gris et moulant qui sera désormais sa tenue officielle.

En 1993, Catwoman a droit à une série régulière, où elle est dépeinte comme une voleuse internationale à la morale ambiguë. Elle prend part à certains cross-overs de l’univers Batman, dont Cataclysm ou No Man’s Land. Dans Catwoman #94, Selina est tenue pour morte, assassinée par le mercenaire Deathstroke. En 2001, la belle voleuse a droit à une nouvelle série, écrite par Ed BRUBAKER. Ce dernier, assisté du dessinateur Darwyn COOKE, a expliqué le retour de Selina dans Detective Comics #759-762. Grâce à ces auteurs, Catwoman renoue avec son rôle de protectrice des quartiers chauds. Dans cette série, son coeur balance entre Batman et le détective Slam Bradley, un vieux personnage apparu dans Detective Comics #1 (mars 1937) et auquel Darwyn COOKE donne les traits de Robert MITCHUM (voir Ed Brubaker Présente Catwoman, collection « DC Signatures »). Catwoman fait désormais partie du réseau de justiciers qui protègent Gotham et ses environs. Le scénariste Tom KING se souvient de toutes ces étapes d’une carrière longue et mouvementée. Et alors que Batman et Catwoman s’apprêtent à faire le grand pas, à l’image de leurs homologues de Terre-2, l’auteur revient aujourd’hui sur la vie de Selina Kyle, vaste tourbillon de poursuites et de séduction.

batman-rebirth-22

Batman Rebirth – le titre à retrouver en kiosque

Catwoman va-t-elle se marier ?

Batman et Catwoman font face à une planète entièrement sous la domination de Poison Ivy. Voilà qui n’arrange pas les affaires de Selina Kyle, qui s’interroge sur son mariage imminent, par Tom KING, Mikel JANÍN et Joëlle JONES. Alors que Batwoman et ses alliés ont rejoint la Colonie, Red Robin fait face à la technologie futuriste manipulée par Ulysses Hadrian Armstrong. Par James TYNION IV, Eddy BARROWS et Javier FERNANDEZ. Les membres de la Ligue de Justice affrontent au « Fan » qui prend le contrôle de la Tour de Garde, et Batman quitte l’équipe, par Christopher PRIEST, Marco SANTUCCI et Ian CHURCHILL. Enfin, Superman et Booster Gold poursuivent leur périple spatio-temporel et se retrouvent sur la Nouvelle Krypton dominée par le Général Zod, par Dan JURGENS, Brett BOOTH et Will CONRAD.

Découvrir

Plus d'articles