fbpx

Durant l’été 2002, une épidémie d’origine inconnue détruisit chaque spermatozoïde, chaque foetus, chaque mammifère porteur du chromosome Y – à l’exception notable d’un jeune homme et de son animal de compagnie, un singe capucin mâle.
Cet androcide extermina instantanément 48% de la population mondiale, soit approximativement 2,9 milliards d’hommes. 495 des PDG les plus puissants de la planète sont désormais morts, tout comme 99% des propriétaires terriens du globe.
Aux États-Unis seulement, plus de 95% des pilotes de l’air, conducteurs de poids lourds et de capitaines de cargos moururent… ainsi que 92% des plus dangereux criminels. Dans le reste du monde, 99% des mécaniciens, électriciens et ouvriers de chantier disparurent… La population des travailleurs agricoles s’élève encore néanmoins à 51%.

14 pays, incluant l’Espagne et l’Allemagne, comptent au sein de leurs armées des femmes ayant déjà l’expérience du combat réel.
Aucune parmi les 200 000 femmes de l’armée des États-Unis n’a jamais été mise en situation sur le terrain. L’Australie, la Norvège et la Suède sont les seules nations comptant des femmes servant à bord de leur flotte sous-marine. En Israël, toutes les femmes entre l’âge de 18 et 26 ans ont servi par conscription dans la Force de Défense Israélienne durant un an et neuf mois minimum. Avant l’épidémie, trois des attentats suicides palestiniens ont été perpétrés par des femmes.
Dans le monde entier, 85% des représentants gouvernementaux sont désormais morts… tout comme 100% des prêtres catholiques, des imams, et des rabbins.

Pour patienter jusqu’à la sortie du premier tome d’Y le Dernier Homme , découvrez quelques croquis!

y le dernier homme
y le dernier homme
y le dernier homme
y le dernier homme

Plus d'articles