fbpx

Sur les ondes

En l’espace de deux ans, le dernier fils de Krypton a été totalement adopté par le public américain qui en a fait une superstar. Après les magazines de bandes dessinées, les strips des grands quotidiens, les planches du dimanche et les apparitions à la foire mondiale de New York, Superman prend son essor à la radio dans de toutes nouvelles aventures.

Le show The Adventures of Superman a été créé par BobMAXWELL, ancien auteurde pulps, en charge de lapromotion et du merchandisingde l’Homme d’Acier. Avec l’attaché de presse, AllenDUCOVNY, Bob MAXWELL varéussir à trouver un sponsornécessaire à la production, etaprès des pilotes réussis, lasérie débute le 12 février 1940.Clayton « Bud » COLLYER vaavoir la lourde tâche d’apporterune voix au personnage de papier. De plus, lesproducteurs lui rajoutentune difficultéen ne le créditantpas au générique : siClark Kent est bieninterprété par BudCOLLYER, Supermanlui, est censé êtrejoué par… lui-même !COLLYER va alorsavoir une idée degénie : changer sa voixpour mettre l’emphase sur lamétamorphose du modestereporter en Hercule destemps modernes. LoisLane, de son côté va êtrejouée tour à tour parRollie BESTER (époused’Alfred BESTER, écrivain de science-fiction), puis par Joan ALEXANDER. Whitney ELLSWORTH,editor de DC, supervisait la série, et George LOWTHER,scénariste, était également lenarrateur.

superman

Harry DONENFELD, dirigeant de DC, Bud COLLYER et Joan ALEXANDER, les stars du show, et derrière eux :
l’Homme d’Acier peint par H.J. WARD.

Les scénaristes vont apporter de nombreuses nouveautés, totalement intégrées aujourd’hui à la mythologie du héros. Ainsi, le jeune pigiste Jimmy Olsen fera son apparition, tout comme le patron du Daily Planet, Perry White. Le nom du quotidien va ainsi changer dans la BD, au beau milieu d’une histoire en deux parties : en mars 1940, dans Action Comics n° 22, Lois et Clark sont employés par le Daily Star, et en avril, dans le numéro suivant, ils deviennent envoyés spéciaux pour le journal. Enfin George Taylor sera remplacé par Perry White en novembre dans Superman n° 7. Malgré cette incidence du show radio sur la BD, celleci produit également son lot d’inventions. Ainsi, l’Ultra-

Humanite (vous vous souvenez? c’est le premier ennemi de Superman, qui ressemble étrangement à Lex Luthor…) fait sa réapparition en janvier 1940, dans Action Comics n° 20, mais sous une forme bien étonnante : en effet, le savant fou a greffé son cerveau dans le corps d’une jeune actrice, Dolores Winters. Cette métamorphose sera le dernier coup d’éclat du savant fou, qui disparaît dès le mois suivant, laissant sa place à un nouvel ennemi… et non des moindres. C’est au cours du voyage en Europe qui a vu Lois et Clark être affiliés au Daily Planet, qu’ils rencontrent Luthor (pas encore baptisé Lex), un profiteur de guerre à l’intelligence démoniaque. Si le génie criminel est dessiné avec des cheveux roux, Luthor deviendra chauve dans un strip de novembre, et rappellera ainsi à la fois l’un de ses hommes de main et l’ancien Ultra-Humanite, poursuivant par là même le prototype initial de Superman.

Mais l’aventure la plus importante concernant l’histoire de Superman, écrite par Jerry SIEGEL en 1940, ne sera pas publiée : il s’agit de « The K-Metal from Krypton ». Dans cet épisode, Superman apprend la vérité sur ses origines via la découverte par un scientifique d’une météorite. De plus, cette roche fait non seulement perdre ses pouvoirs à Superman mais en attribue à des humains normaux. Au cours de l’aventure, Lois Lane en vient à percer à jour le secret de Superman, ce qui semblet- il a poussé les responsables à refuser ce changement de statu quo trop drastique. Mais de la création de la Kryptonite, en 1943 dans le show radio, à la série TV Smallville, en passant par Superman II, l’histoire inédite « The K-Metal from Krypton » aura connu de multiples avatars.

Plus d'articles