fbpx

Le monde des Green Lantern repose sur les Gardiens de l’Univers, qui se sont institués protecteurs du cosmos et qui, à cette fin, ont mis sur place des institutions galactiques, dont le Corps des Green Lantern est le plus connu. Cependant, parmi les Gardiens, certains ont dévié de ce chemin tout tracé. Krona, l’un des êtres les plus dangereux de la création, est de ceux-là.

Green Lantern #40, réalisé par John BROOME et Gil KANE et publié en octobre 1965 (et disponible en français dans DC Comics Anthologie) est l’occasion d’une rencontre explosive entre Hal Jordan, le Green Lantern de Terre-1, et Alan Scott, le Green Lantern de Terre-2. Cependant, ce récit inter-dimensionnel est aussi le moment où un nouvel ennemi fait son apparition, Krona.

Soif de connaissance

À l’origine, il y a des milliards d’années, Krona est un habitant de la planète Maltus, d’où sont originaires les Oans. Comme le reste de son peuple, Krona a acquis un niveau physique, intellectuel et mental très avancé. Versé dans les sciences,  il s’interroge sur l’origine de la vie et du monde. Ses expériences le conduisent à observer le début de l’univers. À l’aide de puissants téléscopes, il parvient enfin à observer les premiers instants de l’univers, et il remarque la forme d’une main gigantesque qui enserre les galaxies. L’énergie de l’expérience se retourne contre Krona, et son laboratoire explose. Dans le même temps, le mal apparaît dans la galaxie. Les Maltusiens décident de bannir Krona, et s’exilent sur Oa pour devenir les Gardiens de l’Univers. Ils continuent à évoluer pendant des milliards d’années, prenant la forme de petits hommes avec une grosse tête que nous connaissons aujourd’hui. A contrario, Krona, transformé en énergie pendant des temps incalculables, a longtemps gardé sa physionomie massive d’antan.

krona

Il revient !

Krona revient donc une première fois dans Green Lantern #40, où il affronte Hal Jordan et Alan Scott. Vaincu, il est à nouveau transformé en énergie par les Oans, qui l’exilent dans l’espace. Il sera tiré de cet état dans les pages de Tales of the Green Lantern Corps #1 à 3, publiés en 1981. L’histoire est réalisée par le scénariste Len WEIN et le dessinateur Joe STATON, sur des idées de Mike BARR et Marv WOLFMAN. C’est Nekron qui restitue à Krona son état corporel, ce même Nekron qui sera au centre de Blackest NightLes deux êtres s’allient contre le Corps des Green Lantern entier, mais ils sont à nouveau repoussés.

krona

De crise en crise…

Cependant, le scénariste Marv WOLFMAN n’oublie pas le personnage. Krona est en effet à la base de l’intrigue de Crisis on Infinite Earths, un récit d’ampleur cosmique qui secoue l’univers DC en 1986. En effet, les expériences de Krona, qui ont également généré l’univers d’anti-matière de Qward, sont à l’origine du multivers, c’est-à-dire l’ensemble des mondes parallèles, et dans Crisis, ces univers sont détruits les uns après les autres.  L’image de la main qui enserre une galaxie est également un élément fort de Crisis on Infinite Earths, l’un des visuels les plus marquants de toute la série. Ce n’est pas étonnant qu’on la retrouve régulièrement, que ce soit dans JLA / Avengers ou dans Infinite Crisis. Krona, lui, n’a pas dit son dernier mot. Il ne se contente pas de menacer l’univers DC, puisqu’il s’attaque aussi à l’univers Marvel à l’occasion du cross-over JLA / Avengers orchestré par Kurt BUSIEK et George PÉREZ. Les oeufs cosmiques, enjeu de ce récit, font de nouvelles apparitions dans JLA, mais aussi dans Trinity, récits également écrits par Kurt BUSIEK.

 

Plus d'articles