fbpx

Il y a dix ans, tout a changé pour Diana de Themyscira, la princesse des Amazones. Fille d’Hippolyte, elle a été élevée sur l’Île du Paradis selon des préceptes de paix et d’amour jusqu’au jour où un avion s’écrase sur les côtes avec à son bord Steve Trevor, jeune gradé de l’armée américaine.

Après l’avoir sauvé, Diana se porte volontaire pour le raccompagner dans le « monde des hommes », mais à peine arrivée, elle se retrouve enfermée et mise sous surveillance par les autorités. Elle fait également la connaissance d’Etta Candy, lieutenant et amie de Steve, et du docteur Barbara Minerva, une spécialiste de l’Histoire antique qui a dédié sa vie à prouver l’existence des Amazones. Ensemble, le trio parvient à déjouer les plans d’une organisation terroriste appelée « SEAR », en fait l’anagramme du dieu de la guerre, Arès. Ce dernier tente d’insuffler la peur dans le coeur des hommes, ainsi que le goût du conflit. Il désire aussi retrouver le chemin vers Themyscira et se venger des Amazones, mais Diana a effacé l’emplacement de sa mémoire en quittant l’île, abandonnant de ce fait toute possibilité d’y revenir un jour. Au cours de ce combat, Diana, épaulée par ses dieux « patrons », parvient à défaire Arès, et se retrouve baptisée par la presse « Wonder Woman ».


Pourtant, au cours de ces dernières années, Diana est souvent retournée sur l’île des Amazones, même accompagnée par Steve Trevor, qui fut un temps son amant. De plus, elle y a assisté à la mort de sa mère, pétrifiée par la reine de l’Olympe, Héra. Enfin, elle a accédé au titre de Déesse de la Guerre après avoir pris la place de son ex-mentor… Arès !

Les souvenirs et la vie de Diana ont, semble-t-il, été manipulés par une entité surpuissante qui a conçu une fausse Themyscira ainsi qu’un faux panthéon et une fausse Hippolyte. C’est ce que découvrent Diana et Steve alors qu’ils parviennent enfin à franchir la barrière qui sépare le monde des hommes de celui des Amazones. Là, ils sont accueillis par une Hippolyte blonde et guerrière, en lieu et place de l’Hippolyte brune et sage de son enfance. Au cours du banquet, les soupçons s’accumulent et Diana perçoit que cette Themyscira n’est en fait qu’une illusion et qu’elle n’est effectivement jamais rentrée chez elle. En pleurs, Wonder Woman s’effondre auprès de Steve… Dans le prochain album de Wonder Woman Rebirth, Greg RUCKA poursuit sa refonte de l’univers de WONDER WOMAN en reprenant des éléments de ses séries précédentes : Veronica Cale et son assistante issues de son premier passage lors des années 2000 (voir GREG RUCKA PRÉSENTE WONDER WOMAN, coll. DC Signatures), mais aussi Sasha Bordeaux, qu’il avait introduite dans ses épisodes de DETECTIVE COMICS (BATMAN NEW GOTHAM, coll. DC Classiques) avant de l’utiliser dans LE PROJET O.M.A.C. (INFINITE CRISIS, coll. DC Classiques) puis dans CHECKMATE (coll. DC Classiques).
Mais il continue également d’alterner au gré des chapitres le passé (les origines de la haine de Veronica Cale envers Wonder Woman), dessiné par Bilquis EVELY, avec le présent (la traque que subissent Steve et Diana), illustré par Liam SHARP, tout en poursuivant son étude de Cheetah. L’ancienne amie devenue Némésis de la justicière a été manipulée des années durant par le dieu Urzkartaga avant d’être libérée de sa malédiction par Wonder Woman, lors de son expédition au Bwunda, où elle sauva également le bataillon de Trevor.
Préparez-vous donc à une succession d’allers-retours alors que se dévoile la vérité derrière les tourments subis par Diana. Une épopée qui se poursuivra et se conclura dans le prochain tome, alors que les chapitres situés dans le passé se rapprocheront de la course-poursuite au présent et que tous les fils narratifs tissés par Greg RUCKA convergeront vers une même conclusion cataclysmique.

wonder-woman-rebirth-tome-3

Wonder Woman ne retrouve plus le chemin vers Themyscira.

L’endroit qu’elle pensait être l’Île du Paradis était en fait un cauchemar façonné par de mystérieux ennemis. Au bord du gouffre, Diana perd la raison et se retrouve enfermée dans un hôpital psychiatrique de Londres. De son côté, Veronica Cale, puissante businesswoman, se remémore la perte de sa fille unique, Isadore.

Découvrir

Plus d'articles