fbpx

LES ORPHELINATS DE GOTHAM ET DE MIDWAY

Dave Gibbons, à propos de sa recherche sur les orphelinats de Gotham et Midway : « Le scénario explique qu’il a été construit par le père de Wylie, il date donc de la fin du XIXème siècle, le modèle type d’une bâtisse inquiétante, biscornue et isolée. Il possède une multitude de toits pentus équipés d’une myriade de cheminées de fenêtres, etc. Au sol, les porches et les dépendances sont multiples. À l’intérieur, un vaste hall mène jusqu’à la salle principale. La grande salle est le théâtre de plusieurs scènes-clés, et je vais donc le décrire de manière plus poussée : au sol, elle fait la taille d’une salle de bal respectable, et un des côtés est équipé d’une « scène » de taille modeste. Sur cette scène, à droite, on trouve un petit pupitre, comme on en voit dans les salles de conférence. Sur le mur du fond derrière cette scène, se trouve un écran de projection retro-éclairé et derrière celui-ci la salle de projection, en retrait (qu’on ne découvre qu’à la fin du Livre Deux). À l’extrémité opposée de la salle se situe la grande porte d’entrée avec, de chaque côté, les escaliers qui montent jusqu’à la galerie supérieure. Celle-ci fait le tour de la salle et des couloirs conduisant au reste de la demeure en partent. Sous la galerie, en plein milieu au dessus de l’entrée, est fixée une grande pendule. Au moins un des murs de la salle doit être composé de grandes baies vitrées afin qu’on puisse connaître l’heure du jour ou de la nuit. Les murs sont recouverts de bois foncé et les escaliers menant à la galerie sont ornés de lourdes balustrades de bois sculpté. »

Decouvrez Batman Superman: l’étoffe des héros, en librairie !

Plus d'articles