fbpx
ostrander-john

OSTRANDER John

Avant ses premiers pas dans la bande dessinée au début des années 1980, John écrivait dans à peu près tous les domaines. Âgé de 39 ans au moment de la parution de DEADSHOT, il est alors bien installé dans le milieu des comic books, et heureux comme un poisson dans l'eau. John a beaucoup travaillé dans les coulisses mais aussi sur scène. Par exemple, pour le plaisir, John et Kim se sont rendus, un peu avant la mini-série DEADSHOT, à un marathon de représentations du cycle de la Guerre des Roses de SHAKESPEARE. John était acteur de temps en temps durant les années précédentes, jouant une fois l'an, à Chicago, dans une version du Conte de Noël de DICKENS. Son vieux complice William J. NORRIS le rejoignait sur scène dans le rôle de Scrooge. Ensemble, ils ont déjà collaboré sur d'autres projets, parmi lesquels le travail le plus connu, Bloody Bess (avec Stuart GORDON), une histoire de cape, d'épées et de pirates sur les vastes océans. John a même écrit une version de Doctor Who pour la scène, qui a failli être représentée plusieurs fois à Chicago. John garde l'espoir qu'un jour, la pièce sera jouée. Les gens du théâtre à Chicago constituent un réseau assez lâche d'où émergent des fgures ici et ailleurs. Nombre d'entre eux ont émigré vers la bande dessinée, y compris le metteur en scène/auteur/acteur/barjo Del ClOSE, mais aussi Mike GOlD, Brian AUGUSTYN, Kim HOWARD JOHNSON, Kim YAlE et bien entendu John OSTRANDER. C'est Mike qui a mis John au déf de venir écrire pour First Comics. La première tentative de John a consisté à marcher dans les pas de géants de Mike GREll et de reprendre la série Starslayer. De là, John et Tim TRUMAN ont créé Grimjack, avec l'aide du dessinateur Lenin DElSOl. Le monde de Cynosure, où évolue Grimjack, a conduit à la création de la série délirante Munden's Bar, publiée en back-up de Grimjack et présentant un aréopage de scénaristes, dessinateurs et personnages venus de tous les coins du monde de la bande dessinée (citons rapidement une histoire fort bien accueillie et présentant un personnage qui emprunte son prénom à votre serviteur). John a ensuite dialogué la série Dynamo Joe de Doug RICE, le dessinateur de Manhunter chez DC, et a commencé à se tailler une réputation dans le milieu. Aussi, c'est sans surprise que l'on retrouva cette voix nouvelle occupée à écrire pour d'autres éditeurs. J'ai rencontré John à Atlanta, en 1985, et nous avons gardé le contact. Il a proposé une idée pour les Challengers de l'Inconnu, idée qui fut rejetée. John ne s'est pas formalisé et nous avons commencé à échanger des idées, avant d'aboutir au projet Suicide Squad. Peu de temps après, Mike GOlD a quitté First Comics pour DC et John a été appelé pour écrire l'intrigue de Legends. Perspicace, John a trouvé le moyen de lancer l'Escadron Suicide en proftant de cette mini-série, et la suite, comme on dit, appartient à l'Histoire.

Découvrir ses albums

archives-de-la-suicide-squad-tome-2-les
deadshot-amp-les-secret-six-tome-3
archives-de-la-suicide-squad-tome-1-les
legende-de-darkseid-la
suicide-squad-rebirth-tome-2
deadshot-la-cible-de