fbpx

Apparu dans les pages de BATMAN #1 (juin 1940), soit un an à peine après la création du Chevalier Noir (DETECTIVE COMICS #27, mai 1939), le Joker ft rapidement sensation auprès des lecteurs et devint l’adversaire récurrent n°1 du justicier. Au cours des années 1940 en effet, il ne se passait quasiment pas un mois sans une apparition du Clown Prince du Crime, qu’il s’agisse des comic books ou des strips de presse consacrés au héros.

 

Au tournant des années 1960, le Joker laissa sa place de choix tout d’abord à des extraterrestres bizarroïdes (quand la mode était à la science-fiction) puis à des gangsters plus classiques (avec l’orientation des aventures vers des enquêtes plus terre- à-terre). Même s’il gardait une certaine aura, du fait notamment de sa présence dans la série TV BATMAN sous les traits de Cesar ROMERO, le malfaiteur n’était plus qu’un braqueur de banques, haut en couleur certes, mais sans la moindre dangerosité. Et il dut attendre les années 1970 et les tandems artistiques de Dennis O’NEIL/Neal ADAMS et Steve ENGLEHART/ Marshall ROGERS pour retrouver de sa superbe, et redevenir un assassin et un maître-chanteur de premier ordre.

previewbatmantome7


Mais c’est au cours des années 1980 que le Joker assoit définitivement sa réputation d’ennemi juré du héros, d’abord avec le meurtre de Jason Todd, le deuxième Robin, puis avec l’agression sauvage de Batgirl, qui laisse la pauvre Barbara Gordon paralysée. Depuis, la guerre sans fn que se livrent Batman et le Joker a fourni de nombreuses scènes tragiques, et leur réconciliation – voire la rédemption pour le criminel – apparaît de plus en plus illusoire. C’est d’ailleurs sur ces bases dramatiques que le scénariste Scott SNYDER a bâti l’ossature de sa reprise du Chevalier Noir.

batmantome73

De Dick Grayson qui se grime en Joker dans le premier tome de la série à la reprise des origines du vilain, avec le gang du Red Hood du tome 4, en passant par son apparition terrifiante dans SOMBRE REFLET (coll. DC Classiques) et le bien-nommé « Deuil de la Famille » qui le voyait faire voler en éclats l’unité entre les héros, ce jeune auteur a orchestré une montée en puissance qui prend tout son sens dans les pages qui vont suivre avec l’arc « Fini de jouer ».

batmantome71

Scott SNYDER présente le retour du Joker dans ce qu’il a de plus terrifiant et sadique : il est épaulé par son compère de BATMAN ETERNAL (coll. DC Renaissance), James TYNION IV, qui propose différentes variations sur le mythe que constitue le criminel. C’est d’ailleurs après BATMAN ETERNAL que se situent les épisodes présentés dans ce tome. Publiés en parallèle du dernier tiers de cette maxi-série, ils dévoilent petit à petit le nouveau statu quo (nouveau Q.G., nouvelle alliée…) sans en révéler tous les secrets. Pour autant, ce nouveau départ, multipliant les coups de théâtre et les rebondissements, n’est que la première étape d’une véritable révolution pour le héros, qui s’opérera dès le prochain album.

batmantome72

CV_BATMAN_07_FR_V7

Batman tome 7

Alors qu’il se remet à peine de la perte de sa fortune, Batman réinvestit un quartier général inédit, épaulé par sa nouvelle aide de camp, Julia Pennyworth. C’est le moment que choisit la Ligue de Justice pour attaquer Gotham ! Les alliés du Chevalier Noir sont en fait manipulés via un gaz s’attaquant à leur esprit et déformant leur visage en un sourire grimaçant… Le Joker fait ainsi son grand retour dans la vie du héros… et cette fois-ci aucun habitant de Gotham ne sera épargné !

Plus d'articles