fbpx

Dans ce volume, vous trouverez les premiers épisodes de la série BATMAN AND ROBIN ADVENTURES qui, lancée en 1995, fit suite à THE BATMAN ADVENTURES, le premier comic book dérivé de la série animée produite par Bruce TIMM.

La même année, le jeune partenaire de Batman, Robin, apparaît pour la première fois au cinéma dans le film Batman Forever, de Joel SCHUMACHER, où il est incarné par Chris O’DONNELL. Apparu dans DETECTIVE COMICS #38 de juin 1940, Dick Grayson est le premier d’une lignée de jeunes acolytes que Batman prend sous son aile au fil des décennies. Si, dans les comics, le rôle de Robin est repris par Jason Todd en 1983, puis par Tim Drake en 1989, c’est Dick seul qui endosse le costume dans la série animée. Pour l’occasion, les animateurs ont opté pour un costume proche – avec cape noire et pantalons verts – de celui de Tim Drake, que le dessinateur Neal ADAMS avait conçu pour le personnage en 1992. Par ailleurs, pour coïncider avec la sortie de Batman Forever, la chaîne insiste pour voir apparaître Robin dans chaque épisode. La série animée change alors de nom et devient The Adventures Of Batman And Robin. De la même manière, le comic book BATMAN AND ROBIN ADVENTURES présente désormais des histoires où le duo dynamique devient le centre d’attention des lecteurs.


Mais ce nouveau titre joue également sur les associations et oppositions des différents personnages de la série animée. Ainsi, Batman et Robin y croisent la route de Batgirl (Barbara Gordon, la fille du commissaire), qui dans la série a été la vedette de trois épisodes, dont Batgirl Returns (Le Retour de Batgirl en version française), dans lequel elle fait équipe non seulement avec Robin, mais aussi avec Catwoman. Dans l’épisode présenté dans ce volume, Batgirl poursuit son apprentissage de justicière et affronte Talia al Ghul, dont l’organisation tentaculaire est dirigée par son propre père, Ra’s al Ghul. Si ce dernier ne désire rien de plus que le bonheur de sa fille, il n’en cherche pas moins un héritier pour son empire. Le tandem Ra’s/ Talia se retrouve dès lors souvent sur la route de Batman et Robin. Ainsi, le Chevalier Noir doit continuellement rappeler à Ra’s al Ghul que sa mission et sa « famille » recomposée comptent plus que la perspective de régner sur le monde ou de connaître le bonheur avec Talia, pour laquelle il éprouve des sentiments sincères. Un autre duo de criminels, plus fantasque celui-ci, mais également plus étrange, apparaît dans ce volume : le Ventriloque et Scarface, Arnold Wesker et sa marionnette, forment le tandem de mafieux le plus original de la série, puisque la double-personnalité d’Arnold anime celle de Scarface. Ces gangsters sont des ajouts plus récents que ceux de Robin (années 1940), Batgirl (années 1960) ou encore Ra’s et Talia (années 1970) : leur première apparition date en effet de 1988, dans DETECTIVE COMICS #583. Ils font partie d’un nouveau type de super-vilain, plus violent mais qui renvoie à une certaine tradition culturelle américaine, puisque « Scarface » était le surnom d’Al CAPONE, célèbre caïd de la pègre de Chicago dans les années 1930.
Autre nouvelle super-vilaine, Harley Quinn, la compagne du Joker, qui troque ici son « poussin » adoré pour la vénéneuse Poison Ivy. Pamela Isley, botaniste et scientifique géniale, a décidé de traiter son corps contre tous les poisons connus afin de devenir une véritable « femme fatale » et de protéger l’environnement contre les pollueurs de toutes sortes, mais en utilisant des moyens fort contestables. Ces deux jeunes femmes ont été les vedettes d’un épisode fameux écrit par Paul DINI, Harley & Ivy, qui les voyait devenir un tandem imbattable, au grand dam du Joker, mis sur la touche. Au fil des années, les liens entre les deux criminelles se sont même resserrés au point de former le couple
le plus explosif de l’univers DC ! Ici, on peut même assister à une crise de jalousie d’Harley envers un
Robin hypnotisé par Ivy.
Mais si Harley et Ivy ont su mettre en commun leurs atouts pour faire tourner en bourrique les justiciers, il n’en est pas de même pour tous les criminels, qui préfèrent maintenir au sein de leur communauté une compétition particulièrement agressive. Ainsi, le Joker ne peut se résoudre à ce qu’un autre supervilain lui vole la vedette et n’hésite pas à éliminer toute concurrence si, d’aventure, on essaye de lui prendre sa place de « Prince du Crime ». Dans ce volume, le Joker s’en prend notamment au dément Double-Face, le ramenant sur la voie de la criminalité alors qu’il était engagé sur celle de la guérison, et tente d’éliminer une bonne fois pour toutes le Sphinx, seul adversaire de Batman à pouvoir rivaliser avec son « génie ». Au final, l’avantage dont disposent Batman et Robin
sur leurs adversaires tient au respect et à la confiance qu’ils se témoignent l’un envers l’autre : un tandem redoutable qui fait face au pire de ce que Gotham a à offrir… même quand il s’agit des gros titres de la presse à scandales qui insinue que le Chevalier Noir aurait licencié son protégé ! Une idée originale qui permet aux auteurs de l’épisode de multiplier les clins d’oeil à l’histoire de Robin, notamment en faisant apparaître une certaine « Carrie », hommage au Robin féminin de THE DARK KNIGHT RETURNS de Frank MILLER, Carrie Kelley.

batman-amp-robin-aventures-tome-1

Les aventures de Batman continuent !

Rejoint par son plus célèbre sidekick, Robin, le chevalier noir parcourt les rues de Gotham avec pour seul objectif de débarrasser la ville des vermines qui l’occupent. Parmi ses plus grandes menaces, l’excentrique Harley Quinn et son amie la vénéneuse Poison Ivy, le procureur schizophrène Double-Face, l’indéchiffrable Sphinx ou encore le terrible Joker ! Ils ne seront pas trop de deux super-héros pour faire régner l’ordre et protéger les habitants de la ville.

Découvrir

Plus d'articles