Dik Browne : l’homme derrière le viking