Envoyé à travers la galaxie à bord d’une fusée de sauvetage, un nourrisson échappa à la destruction de la planète Krypton et devint le plus grand protecteur de la planète Terre, le défenseur des opprimés : Superman. Tout le monde ou presque connaît la légende de l’Homme d’Acier et beaucoup savent également que l’un de ses surnoms se trouve être  » Le Dernier Fils de Kryton « . Pourtant, les auteurs de Superman nous ont appris, au fil des années, qu’il n’était pas le seul survivant de ce monde disparu. D’une part, certains criminels enfermés dans la Zone Fantôme – une zone de vide extra-dimensionnel – comme le Général Zod, faisaient de temps à autre des réapparitions sur Terre.

D’autre part, des animaux, comme Krypto, le super-chien ou Beppo, le super-singe (un clin d’oeil aux chimpanzés utilisés durant la conquête spatiale), avaient également eu droit d’embraquer dans des navettes de fortune. Mais en juin 1959, dans Action Comics #252, atterrit sur notre planète une jeune fille blonde nommée Kara Zor-El, et qui se trouve être la propre cousine de Superman, également appelé Kal-El lors de ses premières années sur Krypton. Contrairement à son cousin, Kara arrive déjà adolescente, en pleine possession de ses pouvoirs et, guidée par Superman, prête à les mettre au service de la vérité et de la justice. D’abord utilisée comme « arme secrète » de l’Homme d’Acier, puis cachée au sein de l’orphelinat de Midvale, Kara est ensuite adoptée par un couple. Sous le nom de Linda Lee Danvers, elle mènera de front sa carrière de Supergirl à notre époque, comme au xxxe siècle, et s’emploiera à des activités plus terre-à-terre comme reporter ou actrice de soap opera !

urban comics

Retrouvez l’héroïne en librairie, dans Supergirl tome 1

Jusqu’en 1986, Supergirl fait donc partie intégrante de l’univers de Superman et, au-delà, de celui des héros DC. Symbole de l’Âge d’Argent dans ce qu’il a de plus fantaisiste (ses petits amis sont, au choix, un descendant de Brainiac venu du futur, ou un amphibien du peuple de l’Atlantide, et elle se trouve parfois épaulée par un super-chat, et un super-cheval !) cette version de Supergirl est sacrifiée durant la Crise des Terres Infinies, un événement au terme duquel les héros DC voient leur continuité et leurs aventures remises au goût du jour.

supergirl

Retrouvez l’héroïne en librairie, dans Supergirl tome 1

Dans cette nouvelle continuité, l’identité de Supergirl sera reprise par un androïde polymorphe baptisé « Matrix » (et surnommée « Mae ») : une créature issue d’une dimension de poche et créée par l’ennemi de Superman et la Légion des Super-Héros : le Piégeur Temporel. Ayant survécu à la destruction de cette réalité parallèle, Matrix se réfugie sur notre Terre et réapprend à vivre, éduquée par les propres parents adoptifs de Superman : Jonathan et Martha Kent. Naïve, elle s’éprend de Lex Luthor mais le quittera, en ayant découvert l’ampleur de ses méfaits. S’ensuit alors une période où Matrix fusionne avec une jeune adolescente nommée Linda Danvers : Supergirl devient alors la vedette de son propre mensuel qui durera de 1996 à 2003. Pendant un temps, une nouvelle Supergirl, connue sous le nom de Cir-El, évolua dans les titres Superman, se présentant comme la fille du futur de Clark Kent et Lois Lane : elle était en fait une humaine mutée par Brainiac afin de le piéger. Mais en 2004, dans la série Superman/Batman, Jeph LOEB et Michael TURNER réintroduisent le personnage de Kara Zor-El en la faisant atterrir en plein Gotham. Durant ces dernières années, la jeune Kara fera également partie d’une nouvelle version de la Légion des Super-Héros et aidera son cousin lors de la longue saga de « La Nouvelle Krypton ». Enfin, en 2011, DC Comics décide de renouveler entièrement sa ligne de mensuels : certains personnages sont remaniés et Superman en fait partie.

supergirl

Retrouvez l’héroïne en librairie, dans Supergirl tome 1

Le scénariste Grant MORRISON – dans Superman tome 1, disponible en collection Renaissance – lui invente de nouvelles origines et, par conséquent, Supergirl connaît le même sort. Les nouvelles aventures du personnage sont confiées aux bons soins des scénaristes Michael GREEN et Mike JOHNSON, déjà habitués aux exploits des Kryptoniens puisqu’ils ont travaillé sur la série Smallville. Ils sont accompagnés du talentueux Mahmud ASRAR et optent pour un point de départ similaire aux précédentes versions mais avec une diférence de taille : cette nouvelle Kara Zor-El se méfie de celui qui prétend être son « cousin » et remet en cause la destruction même de Krypton. Arrivera-t-elle à s’habituer à la vie sur Terre ou bien en deviendra-t-elle l’une de ses plus farouches menaces ? La réponse se trouve dans les pages qui suivent.

Plus d'articles