L’image de Superboy, c’est-à-dire un Superman adolescent, est indissociable de celle du protecteur de Metropolis. Cependant, le justicier juvénile a connu bien des formes différentes depuis sa création.

L’idée de Superboy remonte à loin. dès novembre 1938, soit à la fin de l’année qui a vu Superman paraître dans les kiosques, Jerry SIEGEL suggère l’idée d’un Superman enfant aux responsables éditoriaux. Il développe le projet deux ans plus tard, mais l’idée est refusée. Cependant, à l’immédiat après-guerre, les super-héros enfants ont le vent en poupe, ce qui donne de bons arguments au scénariste. Avec son complice Joe SHUSTER, il raconte une première aventure de la version juvénile de Superman dans More Fun Comics #101, daté de janvier 1945.

Super ado

Cette version de Superboy perdure pendant des décennies. Les aventures de Superboy se déroulent dans le passé, alors que Clark Kent vit encore avec ses parents à Smallville. Les épisodes chroniquent donc des péripéties qui se passe dans la jeunesse du héros, avant qu’il ne soit le héros adulte que tout le monde connaît. Ses aventures sont publiées dans différents magazines, et il a droit à sa propre série à partir d’avril 1949. Le personnage reste associé à des auteurs comme Wayne BORING, Kurt SCHAFFENBERGER, Bob BROWN ou Wally WOOD.

Superboy, dans cette version, est également la source d’inspiration de la Légion des Super-Héros, un groupe de super-adolescents qui officient au trentième siècle. La Légion apparaît dans Adventure Comics #247 (avril 1958), créée par le romancier de science-fiction Otto BINDER et le dessinateur Al PLASTINO. Les trois membres fondateurs du groupe, Cosmic Boy, Lightning Boy et Saturn Girl, remontent dans le passé pour rencontrer Superboy, figure historique dont ils vénèrent l’exemple. Superboy fera plusieurs voyages dans le futur pour accompagner la Légion dont il deviendra un membre honoraire.

Malgré ce statut si privilégié, l’existence de Superboy est effacée à l’occasion de Crisis on Infinite Earths, la saga qui bouleverse l’univers DC en 1986. Dans la nouvelle version de l’univers où il n’existe plus qu’une seule continuité et une seule Terre, Clark Kent est devenu Superman à l’âge adulte, et n’a jamais été Superboy.

http://www.urban-comics.com/wp-content/uploads/2013/11/super_boy_16.jpg

Retrouvez Superboy dans DC Saga HS 2 !

Nouvelle version

Cela pose bien entendu des problèmes aux scénaristes. Par exemple, s’il existe encore une Légion des Super-Héros, de qui tire-t-elle son inspiration ? Hé bien, d’un Superboy d’une autre Terre, située dans un univers de poche.

Mais l’absence de Superboy se fait tout de même sentir. Le héros a par exemple droit à une série télévisée entre 1988 et 1992, mais le seul comic book à son nom est une adaptation de ce feuilleton. Dans la continuité principale, Superboy n’existe pas.

C’est réparé en 1992-1993, au moment de la grande saga de la « Mort de Superman ». Alors que le défenseur de Metropolis a disparu, quatre prétendants font leur apparition. Parmi eux, un jeune surhomme qui prétend être Superman. Rapidement, la vérité se fait jour : il s’agit en réalité d’un clone, fabriqué à partir d’ADN kryptonien par le Projet Cadmus, sous le nom de code « Expérience 13 ». Créé par Karl KESEL et Tom GRUMMETT, le personnage est rapidement populaire, ce qui lui vaut d’avoir sa propre série, développée par les mêmes auteurs, pleine d’action et d’humour.

Au tournant des années 2000, Superboy, qui se fait appeler Connor Kent et que Superman a pris sous son aile, intègre l’équipe des Jeunes Titans, où il entame une relation avec Wonder Girl. À la même époque, il comprend que le clonage n’a réussi que parce que les scientifiques ont utilisé un ADN humain pour stabiliser son corps, et découvre que le donneur génétique est en réalité Lex Luthor. Blessé par Superboy-Prime, une version maléfique venue d’une autre Terre, il prouve sa valeur et son sens de l’honneur, ce qui fait de lui un digne membre de la « Super Famille ».

Nouvel univers

Dans l’univers de la « Renaissance DC », beaucoup d’éléments sont empruntés à la version de 1993. Superboy est là aussi un clone fabriqué à partir d’ADN kryptonien et humain. Il ne connaît pas ses origines et son tempérament bouillant l’oppose à Superman. Cependant, on apprend qu’il a été créé par l’organisation N.O.W.H.E.R.E. à l’instigation du Seigneur Moisson, qui semble avoir implanté dans l’esprit du jeune homme une programmation génétique. Tout porte à croire que ce mystérieux personnage cherche à reproduire la révolte des clones qui avait mis, en son temps, la planète Krypton à feu et à sang.

Or, les clones, pour les Kryptoniens, étaient une aberration, le souvenir douloureux d’événements qui ont failli leur coûter leur civilisation. Quand H’El arrive sur Terre, c’est donc avec horreur qu’il considère l’existence de Superboy, et il s’en prend à lui avec mépris et violence.

Plus que les autres versions, le Superboy actuel est directement en prise avec l’univers de Krypton. Les scénaristes, bien décidés à creuser en profondeur le passé de la planète, en tirent des ressorts dramatiques qui promettent au jeune justicier de nombreuses péripéties à venir.

http://www.urban-comics.com/wp-content/uploads/2013/11/superboy_2.jpg

Retrouvez Superboy dans DC Saga HS 1 !

Plus d'articles