Le personnage de Dick Grayson apparaît pour la première fois dans Detective Comics #38 (avril 1940), réalisé par Bill FINGER, Bob KANE et Jerry ROBINSON. Avec ce héros adolescent, l’intention non dissimulée de DC Comics était alors de s’adresser à un lectorat plus jeune à même de s’identifier facilement à un apprenti-justicier, mais aussi d’offrir à Batman un rôle et une stature supplémentaire : celui de mentor, de guide.

Enfant, Dick est un acrobate du cirque Haly, tout comme ses parents trapézistes, les Grayson Volants. Il est recueilli par le milliardaire Bruce Wayne lorsque ces derniers sont victimes d’un règlement de compte entre le parrain de la mafia, Tony Zucco, et le propriétaire du cirque. Un lien très fort se crée immédiatement entre les deux hommes, que le traumatisme de la mort de leurs proches pousse irrémédiablement dans la même direction. Protecteur et paternaliste, Bruce Wayne tente pendant un temps de lui dissimuler sa double identité, mais la perspicacité du jeune homme a bien vite raison de ce secret. Entraîné par le plus célèbre des justiciers masqués, Dick complète sa formation d’agile voltigeur en apprenant à maîtriser une demi-douzaine d’arts martiaux, l’art de l’évasion et du camouflage, mais affine également son instruction en étudiant l’escrime, la criminologie et les langues vivantes. Fort de ses enseignements, il devient le partenaire officiel du Chevalier Noir dans sa lutte contre le crime, en endossant le costume du premier Robin.

http://www.urban-comics.com/wp-content/uploads/2013/09/nightwin_yeah.jpg

Nightwing

Si les années 40-50 implantent le Dynamique Duo comme un tandem inséparable, les années 80 poussent progressivement le sidekick à s’émanciper. En 1984, Marv WOLFMAN et l’artiste George PÉREZ lui bâtissent une nouvelle identité et lui allouent de nouvelles responsabilités. Brillant stratège et meneur naturel il devient alors Nightwing, le leader des Teens Titans (Tales of the Teen Titans #44). Au milieu des années 90, le héros obtient même sa propre série dans laquelle il fait cavalier seul, parcourant les rues du quartier de Blüdhaven jusqu’en 2009.

Depuis le relaunch DC débuté en 2011, Nightwing est de retour à Gotham City. Après avoir endossé pendant près d’un an le costume du Batman (à lire dans GRANT MORRISON PRÉSENTE BATMAN T.3 – 6 et BATMAN – SOMBRE REFLET), Dick a dû faire fasse au retour du Cirque Haly et aux terribles évènements passés qu’il transporte avec lui. Alors que son propriétaire, mourant, lui révèle l’existence d’un lourd secret et le désigne comme son seul successeur, un certain Saïko tente de l’assassiner. Aux termes d’une enquête assidue et de multiples affrontements, le jeune héros apprend que le cirque où il a grandi est en réalité  un centre de recrutement dirigé par la puissante Cour des Hiboux et visant à former et sélectionner les futurs Ergots à leur solde. Choisi pour être leur prochain bras armé, son départ précipité, à la mort de ses parents, contrecarre leur plan. Pour le remplacer, son ancien camarade Raymond est embrigadé de force, séquestré et torturé. Un traumatisme moteur de vengeance pour l’enfant devenu criminel malgré lui.
Aux nombreux ennemis du héros s’ajoute également William Cobb, son arrière grand-père. Fidèle Ergot de la Cour, le rejet de Dick Grayson de sa destinée est une trahison qu’il souhaite plus que tout lui faire payer de sa vie.

Parallèlement, Nightwing enquête sur une scène de crime où l’un de ses bâtons d’Escrima a été retrouvé. Parviendra-t-il à lever le mystère sur l’identité de celui ou ceux qui cherchent à le faire tomber ? Reviendra-t-il sur ses notions de justice pour finalement embrasser la même carrière que son aïeul ?

Fiche de l’ouvrage – Nightwing t2

Plus d'articles