fbpx

Les Green Lantern  font régner la paix et l’ordre sur l’ensemble des secteurs spatiaux dont ils ont la charge. Cependant, ils n’agissent pas en force indépendante. Au contraire, ils répondent devant les Gardiens de l’Univers, une race très ancienne et particulièrement évoluée, qui a pris une part essentiell e dans la gouvernance de l’univers. On doit au tandem John BROOME (scénario) et Gil KANE (dessins) l’essentiel du mythe des Green Lantern tel que nous le connaissons aujourd’hui. Depuis le début des années 1960, les deux auteurs ont créé Hal Jordan, à qui ils ont donné des alliés et des ennemis. Abin Sur, Tomar Re, Sinestro et tant d’autres ont jailli de leurs esprits fertiles.

De la planète Maltus

Quand ils créent les Gardiens de l’Univers, dans Green Lantern #1 de juillet 1960, les deux auteurs donnent aux héros une instance supérieure. Ces Gardiens de l’Univers représentent la sagesse, l’engagement, mais également une certaine forme de conscience politique, qui construit des plans à long terme et qui s’intéresse au bien du plus grand nombre, et non au bonheur individuel. La civilisation des Gardiens s’est développée sur la planète Maltus. Ils ont développé une technologie et une avancée scientifique de premier ordre, ce qui fait d’eux l’une des plus anciennes races du cosmos. Quand les expériences de Krona ont généré l’univers d’anti-matière de Qward, ils se sont exilés sur la planète Oa, se sont rebaptisés les Oans, et ont cherché des moyens pour protéger l’univers du mal. Après le fiasco des Traqueurs, ces robots fous qui ont massacré les populations du Secteur Spatial 666, une scission a séparé les Oans des Contrôleurs et des Zamarones, qui ont évolué de manière divergente.

green lantern

Les Oans tels qu’ils étaient sur la planète Maltus, entièrement versés dans les sciences et
l’accomplissement de leur potentiel mental. Extrait de Green Lantern #40, dans DC Comics Anthologie (dessin de Gil KANE).

Dissidence

Au fil des épisodes, les Gardiens apparaissent comme des êtres lointains et détachés, qui n’ont pas une vision précise de ce qui se passe sur les planètes dont ils ont la charge. Ce faisant, par constraste, les scénaristes successifs utilisent cette différence pour mettre en valeur les différents Green Lantern, qui sont des combattants sur le terrain, directement en prise avec les problèmes que rencontrent les différents peuples sur lesquels ils veillent. C’est ainsi que si des héros comme Hal Jordan paraissent encore plus humains parce qu’ils sont investis par leur devoir et essaient de protéger un maximum de gens, un personnage comme Sinestro (apparu dans Green Lantern #7, août 1961) existe justement parce qu’il outrepasse les consignes données par les Gardiens, en appliquant une loi martiale sur le Secteur 1417 dont il a la charge. Sinestro justifie ses actes en affirmant que la paix règne sur son secteur, ce qui demeure le but essentiel des Gardiens.

green lantern

Les Gardiens de l’Univers intronisent Sinestro dans le Corps des Green Lantern. Extrait de Green Lantern #1, dans Green Lantern tome 1: Sinestro.

Figures prééminentes

D’ordinaire, les Gardiens agissent en groupe, se réunissant en conseil pour prendre des décisions collectives et édicter des lois collégiales. Cependant, certains d’entre eux ont pris une part plus personnelle dans la vie de quelques Lantern. Ainsi, Appa Ali Apsa a accompagné Hal Jordan et Oliver Queen (alias Green Arrow) dans un périple qui lui a permis de découvrir la Terre et ses habitants, qu’il ne connaissait que de loin jusque-là (dans les épisodes réalisés par Denny O’NEIL et Neal ADAMS au début des années 1970). De même, Ganthet a été le dernier Gardien survivant quand Jordan, possédé par Parallax, s’est directement attaqué à Oa. Ganthet a alors donné le dernier anneau à Kyle Rayner, qui est devenu l’héritier de la tradition. Bien lui en a pris, puisque Rayner, quand il est devenu momentanément l’entité Ion, a ranimé la force vitale des Gardiens, ressuscitant ainsi la race. Désormais composé de femmes et d’hommes, le conseil des Gardiens de l’Univers continue à décider des grandes directions à suivre. Cependant, des tensions évidentes se créent entre les Gardiens et les Lantern, les seconds reprochant aux premiers de bâtir des plans sans les tenir au courant. C’est d’ailleurs un moteur très dynamique des récits, qui permet de mettre en valeur des Lantern aux personnalités fortes, comme Sinestro ou le Terrien Guy Gardner.

Plus d'articles