Spécialiste des énigmes, le sphinx apprécie les jeux d’esprit et les défis, dans des bras de fer intellectuels avec les héros qu’il affronte. Préférant l’intellect à la force brute, il constitue une véritable menace pour Batman, mais également pour d’autres justiciers, à l’image de Flash ou Green Arrow.

Batman est un enquêteur, un détective appuyant son travail sur des raisonnements et la résolution d’indices laissés par les criminels. Le Sphinx, amateur d’énigmes à sens multiples, constitue donc pour lui un adversaire de poids, d’autant que la réponse à ces énigmes contient en général la solution permettant de s’extirper des pièges tendus. Une rencontre avec le Chevalier Noir mobilise bien plus les cellules grises que les muscles.

Enigmatique

Le Sphinx fait son apparition dans Detective Comics #140, daté d’octobre 1948, sous l’égide du scénariste Bill FINGER et du dessinateur Dick SPRANG. La couverture de cet épisode, réalisée par Win MORTIMER, montre le criminel rire à gorge déployée tandis que Batman et Robin sont empêtrés dans un casse-tête chinois géant.
Dans ce premier récit, le Sphinx est présenté comme un amateur d’énigme, de puzzles et de casse-tête depuis l’enfance, qui refuse toute forme de défaite et cherche à toujours apparaître plus intelligent qu’il ne l’est. L’ambitieux personnage, du nom d’Edward Nigma (parfois orthographié Nygma) se tourne bientôt vers la criminalité, donnant à ses braquages l’apparence d’une énigme.

Cependant, Batman et Robin déjoueront cette première tentative. Le Sphinx rencontre un certain succès et revient dans les pages de Detective Comics #1482, daté de décembre 1948, où il utilise les pièces d’un puzzle géant afin de capturer ses victimes. Dans le même épisode, il s’amuse à défier son adversaire en utilisant les fenêtres allumées d’un immeuble afin d’énoncer un message de défi. Il faudra attendre les années 1960 pour que le vilain fasse son retour. Dans Batman #171, daté de mai 1965, le criminel développe un défaut qui lui jouera bien des tours par la suite : ses énigmes contiennent des indices menant les héros à la victoire. Il tente de se débarrasser de ce problème dans Batman #179, daté de mars 1966, sans réel succès puisque le Dynamique Duo parvient à nouveau à l’arrêter.

Vedette du petit écran

Vers la même époque, Batman connaît un succès renversant grâce à la série télévisée dans laquelle l’acteur Adam WEST prête sa silhouette à Bruce Wayne. Le Sphinx, incarné dans un premier temps par Frank GORSHIN, fait partie des vilains adaptés au petit écran, Il a même le redoutable honneur d’être le premier adversaire du Chevalier Noir, à l’occasion de l’épisode d’introduction « Hi Diddle Doodle », diffusé le 12 janvier 1966, précédant ainsi le Pingouin et le Joker. Dans cette série, le criminel bâtit des pièges colossaux dans lequel il enferme les deux justiciers, mais ses énigmes contiennent les indices permettant à ces derniers de s’évader.
Dans la foulée du succès de ce feuilleton, le Sphinx s’associe au Pingouin et au Joker dans les pages de Brave and the Bold #68, daté de novembre 1966. Dans ce numéro, Metamoprho fait face à un Batman transformé en brute colossale par les trois criminels ricanants.

Pilier de Gotham

Fort de son succès, le Sphinx s’impose comme l’un des adversaires les plus tenaces de Batman. Au fil des décennies, il prend une place de plus en plus grande dans le petit monde de Gotham. C’est ainsi qu’il tient un rôle essentiel dans Silence, une saga écrite par Jeph LOEB et dessinée par Jim LEE, dans laquelle le Chevalier Noir affronte ses plus redoutables ennemis et découvre à la fin que l’homme derrière l’énigme. Ce dernier, passionné par les mystères, se montre très doué quand il s’agit de mener l’enquête, ainsi que le montre le scénariste Paul DINI dans Detective Comics #821-822 (à lire dans Paul Dini présente Batman tome 1, collection « DC Signatures »), des épisodes où le vilain repenti s’improvise détective à son tour. Faisant partie des principaux ennemis du protecteur de Gotham, il participe aux principales intrigues situées dans le passé. Il apparaît dans Un Long Halloween et Amère Victoire, deux récits écrits par Jeph LOEB et illustrés par Tim SALE (à lire dans la collection « DC Essentiels »), et situés durant les premières années de carrière de Batman, faisant du Sphinx l’un des vilains fondateurs du mythe. Scott SNYDER fait du Sphinx l’ennemi central de la saga « An Zéro », durant laquelle le criminel parvient à mettre la ville entière de Gotham sous sa coupe (à lire dans Batman tome 4, collection « DC Renaissance »).
Aujourd’hui, le scénariste Tom KING et le dessinateur Mikel JANÍN plongent à nouveau dans le passé du héros, racontant de quelle manière le Sphinx se dispute le territoire de la ville avec un autre criminel dangereux, le Sphinx. Un autre chapitre oublié de la longue saga de Batman nous est révélé à cette occasion ( à découvrir dans le Batman Rebirth 13 en kiosque ) .

Envie de découvrir le Sphinx ?

batman-amere-victoire

Batman Amere Victoire

Un an après « l’affaire Holiday », Gotham City est toujours le théâtre de règlements de comptes entre les familles mafieuses et les « patients » de l’asile d’Arkham.

Si Alberto Falcone était considéré jusqu’alors comme le véritable tueur Holiday, une nouvelle vague de meurtres jette le trouble sur son arrestation. Pour restaurer l’ordre à Gotham, Batman aura besoin de toute l’aide possible, voire de prendre sous son aile un nouveau partenaire, Robin !

Découvrir

batman-un-long-halloween

Batman Un long Halloween

Quelques mois après sa première victoire contre l’empire du crime qui phagocyte.

La cité de Gotham, le vigilant Batman enquête sur une série de meurtres perpétrés uniquement lors des fêtes. Travaillant en parallèle avec le jeune procureur Harvey Dent et le Lieutenant James Gordons, le Chevalier Noir engage une course contre ce calendrier morbide qui égrène chaque mois une victime supplémentaire. Une quête dont la conclusion pourrait bien sonner la chute du plus grand espoir de Gotham, et la naissance de l’un de ses pires monstres de foire…

Découvrir

batman-silence

Batman Silence

Batman se retrouve assailli par tous ses ennemis, lorsqu’un mystérieux personnage qui dissimule son visage sous des bandelettes apparaît.

Son nom ? Silence. Son but ? Harceler le justicier jusqu’à lui faire perdre raison. Catwoman saura-t-elle lui apporter l’aide et le réconfort dont il a cruellement besoin ?

Découvrir

Plus d'articles