Alec Holland, le scientifique maudit transformé en Créature du Marais après un accident de laboratoire, est, depuis sa création en 1972 par le scénariste Len WEIN et le dessinateur Bernie WRIGHTSON, un des personnages les plus singuliers de l’Univers DC. Héros de plusieurs comics, mais également de deux films et d’une série télévisée, il a su captiver plusieurs générations de lecteurs tout en suscitant la fascination de nombre de jeunes auteurs.

swamp3

Ainsi, dans les années 1980, le scénariste Alan MOORE débute sa carrière américaine en reprenant le personnage dans SAGA OF THE SWAMP THING #20 (1984). Dès le numéro suivant, dans l’épisode intitulé « La leçon d’anatomie », l’auteur britannique s’amuse à modifier les origines du héros, révélant que la Créature n’a en réalité jamais été Alec Holland, mais une entité créée et conditionnée par le Parlement des Arbres afin de devenir leur champion. Cette nouvelle donne va demeurer le statu quo vingt ans durant, les destinées de la Créature étant reprises par des auteurs fameux, tels Rick VEITCH (Brat Pack), Grant MORRISON (ARKHAM ASYLUM), Mark MILLAR (Kick Ass) et Brian K. VAUGHAN (Y, LE DERNIER HOMME). Au passage, notre héros migre de l’Univers DC (composé des plus grands héros de la Terre, dont la Ligue de Justice, les Titans ou la Légion des Super-Héros) vers celui, plus marginal et adulte, de Vertigo. Or, en 2011, à l’instar de son compère/ennemi, John Constantine, la Créature du Marais fait son grand retour au milieu des autres super-héros, à l’issue de la série BRIGHTEST DAY (coll. DC Classiques) : quelques mois plus tard, sa série renaît de ses cendres, cette fois-ci, dirigée par le scénariste Scott SNYDER (BATMAN).

swamp2

Ce dernier va replacer Alec Holland comme le véritable alter ego de la Créature : au cours de ses épisodes (réunis en trois tomes, coll. DC Renaissance), Scott SNYDER va dépeindre le douloureux chemin de croix d’Alec, redevenu le champion de la Sève, incarnation de la Nature. Il va ainsi croiser la route de l’Avatar du Sang (le règne animal), Animal Man, et celle d’Abigail Arcane, ancienne amante de la Créature d’Alan MOORE, qui retombe amoureuse d’Alec pour son plus grand malheur. En effet, afin d’empêcher son oncle, Anton Arcane, de prendre le contrôle de la Nécrose, l’incarnation de la pourriture sur Terre, la jeune femme accepte enfin son rôle d’Avatar de celle-ci. Désormais, totalement opposés, les anciens amants, Alec et Abigail, n’ont plus qu’une issue : se séparer afin de préserver l’équilibre naturel. Et la Créature du Marais de s’en aller à travers le monde, faire régner l’ordre de la Sève auprès d’une humanité qui gaspille de plus en plus ses ressources les plus élémentaires… C’est sur ce terreau fertile que le jeune auteur Charles SOULE puise les racines de son passage sur le personnage, publié dans son intégralité sur deux tomes. Il en profite pour remanier les origines de son ennemi, Anton Arcane, dans un interlude paru à l’origine lors du Règne du Mal (voir JUSTICE LEAGUE Tomes 6 et 7, coll. DC Renaissance). Entre réforme et révolution, son cycle propose un changement de leadership entre les différentes entités élémentaires.

 

lerègnedeswampthing

Le règne de Swamp Thing

Le scientifique Alec Holland a enfin accepté son statut de protecteur de la Sève, l’incarnation de la Nature, et est redevenu la Créature des Marais. Mais le Parlement des Arbres trouve son commandement trop hésitant et modéré, et décide de trouver un nouveau champion à même d’assouvir leur désir d’expansion et de conquête. Alec Holland pourra-t-il défaire cet adversaire et asseoir enfin son règne végétal empreint d’humanisme et de compassion ?

Plus d'articles