Il est un vieil adage dans le domaine du divertissement que meilleur est le méchant, meilleur en est l’histoire. Dès leurs débuts, à la fin des années 30, les super-héros créés dans les pages des premiers comic books, virent apparaître des adversaires à même de défier leurs pouvoirs faramineux. Et de la même manière que leurs homologues justiciers, les « super-vilains » ont su évoluer au gré des bouleversements sociaux et politiques, aussi bien qu’artistiques et éditoriaux.

De plus en plus présents au sein des aventures des héros, jusqu’à devenir indispensables  dans les années 60, ils ont également vu leur puissance et leur capacité de menace s’intensifier jusqu’à devenir des adversaires redoutables. Par la suite, ils seront reliés de façon plus intime aux héros : certains auront même été des amis de ces derniers voire d’anciens coéquipiers. Dans un même ordre d’idée, les super-vilains les plus populaires passeront parfois de l’autre côté de la barrière, allant jusqu’à devenir des anti-héros ambigus, reflétant le dilemme moral de leurs luttes sans fin.

Qu’ils soient maniaques aux tendances homicides, génies scientifiques, brutes sanguinaires, tyrans cosmiques ou simples braqueurs de banque, les super-vilains recèlent tous des particularités physiques ou psychologiques qui ravivent constamment l’imagination de leurs auteurs et l’intérêt des lecteurs. Facettes inamovibles du combat continu des héros, ils demeurent une part essentielle de cette mythologie moderne pour le meilleur et surtout pour le pire.

[one_fourth content_align= »left »]

[/one_fourth]

[three_fourth_last content_align= »left »]
Lex Luthor, Le Joker, Double-Face…Retrouvez tous les plus grands criminels dans la Super Vilains Anthologie ! Toutes les infos pratiques disponibles ici : http://www.urban-comics.com/super-vilains-anthologie/
[/three_fourth_last]

Plus d'articles