fbpx

En 2011, l’éditeur DC Comics frappe un grand coup en redémarrant ses séries au numéro 1, l’occasion d’offrir de nouvelles versions de héros classiques, rajeunis pour l’occasion. En France, vous avez pu découvrir, il y a cinq ans, ces séries via les albums de la collection Renaissance : BATMAN par Scott SNYDER et Greg CAPULLO, WONDER WOMAN par Brian AZZARELLO et Cliff CHIANG et, bien entendu, JUSTICE LEAGUE par Geoff JOHNS et Jim LEE.

Cette dernière débute 5 ans dans le passé : les super-héros viennent d’apparaître et on découvre un Batman, pourchassé par les forces de l’ordre, rencontrer pour la première fois Green Lantern (Hal Jordan). Ensemble, ils vont enquêter sur une étrange affaire révélant une tentative d’invasion de la Terre par les forces de Darkseid. Au cours de ce périple, Batman et Green Lantern font équipe avec d’autres héros novices, Superman, Flash, Aquaman, Wonder Woman et un jeune athlète, Victor Stone, qui, victime d’un accident, vient de fusionner avec la technologie alien pour devenir un véritable cyborg. Ayant défait Darkseid et ses troupes, les sept héros se rassemblent en une équipe d’apparence imbattable : la Ligue de Justice est née… à nouveau !


Le scénariste Geoff JOHNS va ainsi conter au long de dix albums l’épopée spectaculaire de cette nouvelle Ligue, assisté par les plus grands noms du dessin : Jim LEE, Ivan REIS, Doug MAHNKE, Jason FABOK.
Après leur première victoire, les sept super-héros de la Ligue de Justice forment la première équipe de méta-humains au monde, dont l’agent de liaison avec le gouvernement n’est autre que Steve Trevor, le petit ami de Wonder Woman. Mais, avec le temps, les deux amants se séparent et après le kidnapping de Trevor par David Graves, un romancier devenu fou et surpuissant, Wonder Woman met un terme à leur relation. Peu après, Wonder Woman se rapproche de son coéquipier Superman et les deux héros entament une idylle sans en avertir les autres membres. Wonder Woman doit également faire face à son ancienne amie, le docteur Barbara Minerva, alias Cheetah. C’est alors que les forces atlantes dirigées par le demi-frère d’Aquaman, Orm, attaquent la côte est des États-Unis. Aquaman se doit alors de choisir entre son équipe et son royaume : prenant acte de ses responsabilités, il réclame sa couronne et impose une trêve entre les deux peuples. La Ligue, elle, voit en cette attaque l’occasion d’ouvrir ses rangs à de nouveaux membres venus prêter main forte lors de l’affrontement. De son côté, inquiet de la capacité de destruction des méta humains, le gouvernement américain propose à Steve Trevor et Amanda Waller de monter une Ligue de Justice d’Amérique concurrente, capable de neutraliser l’autre équipe si nécessaire. Parmi ses membres, on retrouve Green Arrow, le Limier Martien, Catwoman ou le nouveau Green Lantern, Simon Baz. Les deux équipes en viennent à s’affronter pour  le contrôle de la mythique Boîte de Pandore. La Ligue de Justice, qui vient d’intégrer Firestorm, Atomica et Element Woman, s’oppose donc au groupe de Waller et Trevor, mais également à la Ligue des Ténèbres, équipe de mystiques dirigée par John Constantine.

Trahis par Atomica, les héros découvrent avec effroi que la Boîte de Pandore permet de téléporter dans notre dimension un groupe maléfique de doubles inversés de la Ligue : le Syndicat du Crime. Profitant de la surprise, cette équipe défait les héros et les enferme dans une prison atomique créée à partir du corps nucléaire de Firestorm. Le Syndicat déclare alors que le monde leur appartient et réunit sous sa direction l’ensemble de la communauté des super-vilains. Seuls Lex Luthor, Bizarro, Black Adam, Captain Cold, Black Manta et Sinestro se rebellent, menant une lutte contre le Syndicat de façon clandestine. Bien vite, ils sont épaulés par Batman et Catwoman qui ont réussi à échapper aux griffes de leurs geôliers. Quand le Syndicat capture et démasque Nightwing, le premier Robin, Batman et Lex Luthor doivent mettre leurs différends de côté pour agir de concert et libérer le monde ainsi que les autres justiciers. Suite à la défaite du Syndicat du Crime, Captain Cold, Shazam et surtout Lex Luthor intègrent les rangs de la Ligue de Justice, ce qui ne va pas sans causer des tensions entre Luthor et son ancien ennemi, Superman.

Le groupe vole tout d’abord au secours de Jessica Cruz, une jeune femme investie de l’anneau de Power Ring, le double maléfique de Green Lantern : la Ligue et une équipe d’étranges méta humains, la Doom Patrol, parviennent à épauler Jessica, qui finit par contrôler l’anneau. La Ligue prend sous son aile cette nouvelle « Power Ring », et cette dernière se lie d’amitié avec Flash qui lui apprend à contrôler ses dangereux pouvoirs. Le répit est de courte durée pour les plus grands héros du monde lorsqu’un virus issu des laboratoires LexCorp est lâché sur Metropolis : celui-ci provoque chez les individus contaminés à la fois des pouvoirs et une obéissance absolue envers le patient zéro.


Ce dernier est un ancien savant décédé, dont la conscience est désormais investie par le virus muté, le transformant en un nouvel adversaire : Amazo. La victoire remportée par la Ligue contre Amazo s’accompagne d’une autre éclaircie avec le retour d’un membre fondateur : Green Lantern ! Pour ce dernier arc de la série phare de la Renaissance, le scénariste Geoff JOHNS et le dessinateur Jason FABOK font intervenir ni plus ni moins que l’Anti-Monitor et Darkseid, les deux plus puissants vilains de l’Univers DC ! L’Anti-Monitor renvoie également aux crises cosmiques que JOHNS et ses dessinateurs invités résument dans le premier prologue. Ces événements qui, au fil des années, ont réécrit l’histoire de DC et de ses personnages sont disponibles dans les albums CRISIS ON INFINITE EARTHS (DC Essentiels), INFINITE CRISIS (5 tomes, DC Classiques) et FLASHPOINT (DC Classiques), les deux derniers étant également écrits par Geoff JOHNS. Dans cette nouvelle édition de cette odyssée héroïque, JOHNS, FABOK, Francis MANAPUL et les autres auteurs invités rendent également un hommage vibrant à la mythologie des Néo-Dieux créée par le légendaire Jack « King » KIRBY dont les personnages, héros comme vilains, interviennent dans ces pages pour se confronter aux justiciers.

justice-league-la-guerre-de-darkseid-8211-edition-anniversaire

Justice League – La guerre de Darkseid

À l’occasion de ses 5 ans, Urban Comics publie en novembre 5 albums qui ont marqué son évolution depuis 2012.

Ces 5 albums anniversaire bénéficieront d’un très grand format cartonné, d’un papier de qualité supérieure, d’un ex-libris et de nombreux contenus inédits. Tirage limité à 2 500 exemplaires.

La bataille qui couvait depuis des années a enfin commencé : Darkseid contre l’Anti-Monitor ! Poursuivi à travers toutes les dimensions par cette entité cosmique, le tyran d’Apokolips dresse ses troupes les plus acharnées afin de le protéger de ses assauts. C’est une fois de plus à la Ligue de Justice de protéger la Terre de ce malfaisant extraterrestre, mais leurs enveloppes humaines suffiront-elles à affronter des Néo-Dieux ?

Découvrir

Plus d'articles