Il y a cinq ans, le monde fut attaqué par Darkseid,  le tyran d’une planète redoutable et vouée à la guerre,  appelée Apokolips. Envoyant ses troupes de Paradémons  à l’assaut des grandes métropoles, il dut faire face à l’alliance  de super-héros encore novices : Superman, Batman,  Flash, Wonder Woman, Green Lantern et Aquaman se sont retrouvés, malgré leurs différends, à enrayer la menace  d’outre-dimension. Dans ce combat sans merci, un jeune  athlète du nom de Victor Stone fut grièvement blessé  et sauvé par son père, le professeur Silas Stone, scientifique  pour l’agence de surveillance des méta humains nouvellement  formée, l’A.R.G.U.S.. Ses membres meurtris furent remplacés  par une armure cybernétique et Cyborg devint le septième  membre fondateur de la Ligue de Justice. Depuis, ce groupe  a affronté de multiples menaces, tentant tant bien que mal  de maintenir sa cohésion. La Ligue de Justice connaît une première crise alors  que J’onn J’onzz, le Limier Martien, rejoint un temps les rangs  avant d’en être chassé pour une raison mystérieuse.  Puis, un admirateur et biographe de l’équipe, David Graves,  découvre qu’il a été infecté, lui et sa famille, lors de la bataille  contre Darkseid : il décide de se venger en utilisant  les proches des membres, dont Steve Rogers, ex-petit ami  de Wonder Woman, et directeur de l’A.R.G.U.S., qu’il capture  et torture.

Enfin, Aquaman doit faire face à un dilemme inédit  lorsque son peuple, les Atlantes, mené par son propre frère,  Orin, lance un assaut militaire contre le monde de la surface.  Aquaman choisit de sauver les deux parties en reprenant  de haute lutte son trône, aidé par la Ligue qui, poussée  dans ses derniers retranchements, accepte d’inclure  des réservistes dans le combat. Mais si elle gagne  en puissance de feu, l’équipe perd la confance du grand public, et, dans l’ombre, une nouvelle menace surgit :  une société secrète rassemblant des super-vilains  de tous bords…

Retrouvez vite le prochain tome de la Justice League en librairie !

Ce quatrième tome de la Ligue de Justice sacrifie  à une tradition établit depuis les années 1990 : multiplier  les différentes versions de la Ligue. Autrefois, groupe unique,  la Ligue est devenue à la fn des années 1980  de Justice Internationale, scindée en Ligue  de Justice Américaine et Ligue de Justice Européenne,  afn de mieux couvrir le globe. Le succès des titres  « Justice League » voit ainsi la naissance de « Justice League  Task Force » au casting évolutif au gré des missions  (voir BATMAN KNIGHTFALL Tome 2, coll. DC Classiques),  et d’Extreme Justice ou de la Justice League Elite,  deux groupes plus agressifs dans leurs comportements  face aux super-vilains. Le scénariste Geoff JOHNS additionne les concepts  de super-équipe d’infiltration et de justiciers plus expéditifs,  en une nouvelle formation : la Ligue de Justice d’Amérique,  recrutée et dirigée par Steve Trevor et Amanda Waller.  Ce personnage charismatique est issu des épisodes  de la Suicide Squad dans les années 1980, écrits  par le couple de scénaristes John OSTRANDER et Kim YALE.  C’est une femme de tête, intransigeante, qui sait que le pouvoir  corrompt et qui voit d’un mauvais œil l’émergence  de justiciers non sanctionnés par le gouvernement.  Stratège redoutable, elle est même capable de prendre  Batman à son propre piège, et supervise le programme de l’Escadron Suicide, qui propose à des super-criminels  chevronnés d’opérer pour le gouvernement en échange  d’une remise de peine. Ici, Geoff JOHNS place ses pions pour la suite  des aventures de la Ligue, qui verront l’émergence  d’un danger invincible et surpuissant, à même de modifier  à jamais l’univers des super-héros DC. Enfn, le scénariste Matt KINDT, créateur de la série  Mind MGMT, développe, en récit de complément,  les nouvelles origines du Limier Mart.  Découvrez plus d’infos sur le prochain tome, à cette adresse : http://www.urban-comics.com/justice-league-tome-4/

Plus d'articles