fbpx

A l’occasion de la sortie de Joe L’aventure Intérieure, vendredi prochain, nous vous proposons aujourd’hui quelques bonus commentés par Sean Murphy (invité à la PCE)!


1. Grant avait clairement décrit les photos sur le mur et l’escalier. Je ne suis pas sûr que les plantes au bas de l’escalier étaient dans le script, mais il a fini par les incorporer plus tard dans l’histoire. J’ai souvent eu l’impression qu’il ne se “lâchait” pas complètement dans l’écriture avant d’avoir vu ce que j’avais dessiné, et qu’il incorporait certains détails de mes dessins dans le scénario des épisodes suivants. C’était une sorte de match d’improvisation : chacun construisait sur ce que l’autre venait de faire.

2. De nouveau, une case qui m’a donné l’occasion d’incorporer beaucoup de noir. encore que j’aurais probablement dû faire plus attention à la manière dont les noirs de la case inférieure se fondent avec l’arrière-plan.

3. C’est probablement l’une des cases que je préfère dans tout le livre. J’ai décidé de faire un escalier comme celui-là parce que j’ai trouvé ça plus intéressant. en réalité, je doute qu’une maison aussi petite ait un escalier aussi massif, mais dans une bande dessinée, j’ai pensé que ce serait plus impressionnant (mais un architecte s’arracherait les cheveux).

4. J’adore les petites cases décrivant des actes minuscules. Grant avait écrit que Joe lâchait son sac. Le script appelait à dessiner quatre cases, j’en ai rajouté une cinquième pour montrer le sac qui tombe. J’ai entendu dire que la plupart des dessinateurs n’ajoutent jamais de case, qu’ils ont même tendance à en dessiner moins que dans le script, ce que je ne fais jamais. J’ai ajouté des cases presque à chaque page parce que je voulais que le récit soit très clair. Dans un livre où il se passe beaucoup de choses (des jouets vivants, un monde fantastique, des hallucinations, etc.) je craignais que le lecteur ne soit perdu, alors je me suis fait un point d’honneur d’être visuellement aussi clair que possible.

5. La meilleure manière de dessiner un échiquier, c’est de profil. Comme ça, on n’est pas obligé de faire chaque pièce en perspective.

Plus d'articles