fbpx

Le second tome de Human Target marque l’arrivée d’un  nouveau dessinateur sur la série : le jeune et déjà talentueux  Cliff CHIANG. Alors qu’il mettait en 2003 un point final à  sa reprise du personnage du Creeper avec le scénariste  Jaxon HALL pour le label Vertigo, CHIANG se voit proposer  en 2004 de devenir après Edvin BIUKOVI et Javier PULIDO  le troisième dessinateur de la série de Peter MILLIGAN.

Trouvez Human Target en librairie, pour plus d’infos, cliquez sur l’image

C’est Darwyn COOKE qui le premier évoque la possibilité  pour Cliff CHIANG de poursuivre sa carrière sous la bannière  Vertigo. Pressenti pour reprendre le dessin de la série Human Target, Darwyn COOKE est contraint de décliner  la proposition afin de se consacrer à sa propre mini-série : The  New Frontier. Il propose cependant à Cliff d’alterner avec  lui la réalisation des arcs narratifs, avant de se désengager  totalement devant l’ampleur que prend alors THe new  Frontier. C’est Karen BERGER qui proposera à Cliff,  quelques mois après la sortie du graphic novel Human  Target: Final Cut, de devenir, avec Javier PULIDO,  le dessinateur régulier de la série. Déjà lecteur, et fan, de  la série alors qu’il travaillait en qualité d’assistant éditorial  chez Vertigo, Cliff CHIANG réalise l’un de ses rêves.

Dès ses premiers épisodes, Cliff CHIANG adapte son  dessin pour offrir un certain contrepoint au style de plus  en plus minimaliste et esthétisant de Javier PULIDO.  Il cherche alors à donner à ses planches un côté plus viscéral  et émotionnel, et conserver ainsi cet aspect de « flm d’action  sur papier » qui lui avait tant plu dans le dessin d’Edvin  BIUKOVI . Comme il le dit lui-même : « Si Javier était  le Stanley KUBRICK de la série, j’essayais de mon côté de  donner dans le spectaculaire à la Steven SPIELBERG. »

Trouvez Human Target en librairie, pour plus d’infos, cliquez sur l’image

Dans la suite des épisodes que vous vous apprêtez à découvrir dans le tome 2 de Human Target,  si Peter MILLIGAN développe volontairement le côté pulp en  hommage aux premiers épisodes de la série, il ne néglige pas  pour autant les scènes d’action, l’occasion pour Cliff CHIANG  de mettre en pratique ce que des années d’observation des  travaux d’Alex TOTH et David MAZZUCCHELLI ou encore  ce que les récents épisodes de Michael LARK sur Gotham  Central lui ont appris. De son propre aveu, l’épisode « Jours  de grâce » (Human Target #10) reste à ce jour son préféré.

En plus de la révélation finale de l’épisode, Cliff CHIANG  a tellement apprécié le ton du script de MILLIGAN qu’il est parvenu à force d’essais et de travail à affirmer son propre  style, entre un dessin clair aux lignes de force prononcées et  une attention toute particulière portée aux détails, afin de  rendre justice à la finesse du scénariste.

Trouvez Human Target en librairie, pour plus d’infos, cliquez sur l’image

La diversité des arcs de MILLIGAN pousse alors CHIANG  à tenter de nouvelles approches, à innover dans sa narration  visuelle et à transformer en quelques mois seulement  un talent prometteur en une valeur sûre de l’industrie  des comics. Ces onze épisodes représentent un véritable  tournant dans la carrière du dessinateur et lui donneront  accès par la suite à de nombreuses autres séries et graphic  novels (essentiellement pour l’éditeur DC). Citons parmi  ses travaux les plus notables Nightwing,  Green Arrow & Black Canary), sans oublier le délirant Tales of The Unexpected,  comme en compagnie du scénariste Brian AZZARELLO.

Toujours en compagnie de Brian AZZARELLO, Cliff CHIANG  a conclu en 2014 l’un des runs les plus marquants sur  le personnage de Wonder Woman, dans sa version New 52.

Mais pour l’heure, place à la suite et fin des aventures de  Christopher Chance

Plus d'articles