fbpx

David Goyer est un réalisateur de films et de séries tv, qui s’est notamment occupé des films Blade, Batman Begins, Dark Knight, de la série Flashforward et de Man of Steel. Il a également écrit le scénario du catastrophique film Nick Fury, mais il assure que le script original a été modifié et horriblement mutilé.

superman2

 

Juste pour rire, il m’arrive parfois de repenser aux circonstances selon lesquelles j’ai atterri ici. 1978. SUPERMAN, réalisé par Richard DONNER, sort le 15 décembre au cinéma. J’ai onze ans, et après avoir attendu des heures dans le froid glacial du Michigan, je parviens à récupérer des entrées pour l’avant-première. Emmitouflé dans ma parka de ski et mes moonboots encore aux pieds, j’annonce à ma mère que je ferai des films de super-héros, quand je serai grand.

Geoff JOHNS a cinq ans, et doit probablement encore sucer son pouce. 1995. Je rédige mon premier scénario adapté d’un comic book : Blade. Geoff JOHNS devient l’assistant de Richard DONNER. 1999. Geoff et moi commençons également à travailler pour DC Comics. 2000. Je convaincs Peter TOMASI, le directeur éditorial de DC, de laisser « le petit nouveau », Geoff JOHNS, coécrire JUSTICE SOCIETY OF AMERICA avec moi.

 

2005. Batman Begins, ma cinquième adaptation de comics à l’écran, sort au cinéma. Geoff JOHNS fait réapparaître Hal Jordan dans l’univers DC et devient l’un des auteurs de comicbooks les plus importants de l’industrie. 2006. Geoff JOHNS fait appel à Richard DONNER pour l’aider à coécrire les aventures de Superman dans ACTION COMICS. 2010. Geoff JOHNS devient le nouveau Chief Creative Officer de DC Entertainment et est désormais chargé de fournir du contenu pour tous les projets de films, séries TV, jouets, et jeux vidéo appartenant à DC. Geoff JOHNS fait alors appel à moi pour écrire le scénario de la franchise Superman, produite par Chris NOLAN. La même semaine où Geoff JOHNS me charge d’écrire cette fameuse introduction, Warner Brothers me demande de consulter le nouveau Chief Creative Officer de DC pour écrire le script du flm SUPERMAN susmentionné. Bizarre, hein ? Mais revenons un peu en arrière…

Comme dit précédemment, nos chemins à Geoff et moi se sont croisés pour la première fois en 1999. À cette époque, il essayait de se faire une place chez DC avec STARS AND S.T.R.I.P.E. (la série n’était pas encore publiée, mais il m’avait refourgué avec fierté quelques planches en noir et blanc de Lee MODER, froissées, qu’il conservait dans son sac à dos). J’appréciais JOHNS. C’était un optimiste invétéré, et un non-Hollywoodien rafraîchissant. De surcroît, il venait du Michigan, tout comme moi. De mon côté, je venais tout juste de relancer JUSTICE SOCIETY OF AMERICA avec James ROBINSON. Nous en étions au troisième numéro, quand James m’informa qu’il abandonnait le navire. J’imagine que j’aurais pu continuer d’écrire le scénario en solo, mais je m’étais vraiment éclaté à coécrire cette série tout en échangeant sur nos passions communes de gros geeks. Du coup, nonobstant le fait que Geoff avait (sans doute) déjà une douzaine de scripts sur le feu, je lui demandai s’il voulait partager les rênes avec moi sur JUSTICE SOCIETY OF AMERICA. Durant la décennie qui a suivi, l’écriture de Geoff a évolué, pour finalement devenir non seulement un des auteurs de comics les plus influents de l’industrie, mais aussi l’un des plus vendeurs. Il est l’auteur de runs plus acclamés les uns que les autres – de FLASH à GREEN LANTERN en passant par les TEEN TITANS. Jusqu’à Superman, le Saint Graal des personnages des comic books.

Un personnage que j’ai toujours eu trop peur de prendre en main. D’abord, parce que ce gars est à peu près capable de tout. Ensuite, parce que ce n’est pas un personnage auquel le lecteur peut facilement identifier. J’ai dit une fois à Geoff que je pensais qu’il était pratiquement impossible d’écrire une bonne histoire de Superman, et au goût du jour. Eh bien, j’avais tort. Dans SUPERMAN: SECRET ORIGIN, Geoff est parvenu à surmonter ces challenges. En se replongeant dans le passé de Clark Kent et en étoffant les origines de ce dernier, Geoff a véritablement rendu l’Homme d’Acier plus humain. (Sans compter les magnifiques illustrations de Gary FRANK et Jon SIBAL.) Dans la version de Geoff, le jeune Clark est un marginal. Quelqu’un qui nous ferait presque pitié. C’est un adolescent, aux prises non seulement avec sa puberté, mais aussi ses pouvoirs naissants. Il veut s’intégrer et être comme nous, mais il doit affronter la terrible vérité : il ne le sera jamais. À mi-chemin du premier chapitre, nous assistons à un moment poignant, au cours duquel le jeune Clark apprend la vérité à propos de son héritage. Il s’enfuit de chez lui en pleine nuit en sanglotant, à travers les champs de maïs. Son père adoptif, Jonathan, finit par le retrouver.

superman3

« Je ne veux pas être quelqu’un d’autre », dit Clark. « Je ne veux pas être différent. Je veux être Clark Kent. » (Et voici le coup de grâce…) « Je veux être ton fils. » C’est à ce moment que Geoff ancre le personnage de Superman dans la réalité, d’une façon totalement inédite. J’ai eu un « ha » de surprise en lisant ça. Pour la première fois, j’étais capable de saisir ô combien Clark avait pu être seul dans sa jeunesse. Et le sacrifice que Clark devait faire en permanence pour être Superman. Alors que j’écris ces lignes, je suis en plein dans l’écriture du scénario du prochain film SUPERMAN. C’est une étape qui a posé problème à de nombreux scénaristes depuis le film de DONNER. Et je pense qu’elle finira par me poser problème aussi. Mais j’ai un avantage de taille, que les autres scénaristes n’avaient pas avant moi – et cela vaut pour toutes les merveilleuses histoires de Superman écrites par Geoff JOHNS – les numéros de SECRET ORIGIN réédités dans ce même volume que vous tenez entre les mains.

[one_fifth]geoffjohnspresentesupermantome6[/one_fifth]
[four_fifth_last]

Découvrez Superman, dans Origines Secrètes !

Quand le jeune Kal El, dernier survivant de Krypton, a atterri dans la petite bourgade de Samllville de Kansas, il fut recueilli par un couple de fermiers chaleureux et aimants. Des années plus tard, la découverte de ses pouvoirs l’amènent à endosser un costume reconnaissable entre mille, à voyager jusqu’au lointain futur et surtout à aider son prochain en tant que bienfaiteur de l’humanité : Superman ! Mais son arrivée à Metropolis provoque la jalousie du machiavélique magnat, Lex Luthor !

Découvrir

[/four_fifth_last]

Plus d'articles