Superman est un personnage mondialement connu. Les lecteurs des bandes dessinées, mais également les spectateurs des films avec Christopher Reeve ou Brandon Routh, ou des séries télévisées Lois & Clark ou Smallville, savent que sous son costume tricolore, le protecteur de Métropolis dissimule Clark Kent, timide reporter au Daily Planet.

La rédaction du Daily Planet fait partie intégrante du mythe de Superman, au même titre que sa planète disparue, Krypton, la ferme des parents Kent dans le Kansas ou la célèbre Forteresse de la Solitude. Ce journal a été fondé à Métropolis en 1775, et avec ses deux éditions quotidiennes, c’est une véritable institution du monde du journalisme. Dans les épisodes que nous publions dans DC Saga, les locaux du Daily Planet ont déménagé dans un building flambant neuf, alors que l’ancien immeuble a été rasé. Mais depuis des décennies, le Daily Planet s’est transformé.

De l’étoile à la planète

En juin 1938, lors de sa première apparition dans Action Comics #1, Clark Kent, alias Superman, travaille au Daily Star. Il y côtoie déjà Lois Lane, collègue farouche et femme forte, fille du Général Lane, qui occupera une place de plus en plus importante dans la rédaction et dans la vie du héros.

Plus étonnant, Clark, dans le numéro suivant, travaille à l’Evening News, un journal de Cleveland. Ce faisant, il se retrouve dans la ville de ses deux créateurs, Jerry Siegel et Joe Shuster. Déjà, Clark est globe-trotter et ne tient pas en place.

Les choses se précisent en 1940. Dans Superman #4, qui paraît au printemps, il est précisé que Clark Kent travaille au Daily Planet, et non plus au Daily Star. En novembre de la même année, le rédacteur en chef, George Taylor, est remplacé par Perry White, qui fait ici sa première apparition officielle, et restera peu ou prou le pivot de la rédaction, celui qui lui insuffle son énergie et fédère la rédaction.

Bienvenue au daily planet

Rédaction

Perry White est un rédacteur en chef bourru, râleur, criant constamment et donnant des ordres à tout son personnel sur un ton que l’on ne discute pas. Lui-même ancien journaliste, il a commencé comme garçon de course et a gravi tous les échelons. C’est pour cela qu’il a beaucoup de sympathie pour Jimmy Olsen, même s’il ne le montre pas souvent.

Autour de Perry gravite tout une faune de journalistes hauts en couleur. Bien entendu, Clark Kent et Lois Lane sont ses deux reporters d’investigation les plus célèbres, qui lui rapportent régulièrement des scoops et des articles à sensation. Si Clark dispose des pouvoirs de Superman pour repérer de loin, grâce à ses pouvoirs, l’événement sur le point de se produire, Lois est une véritable journaliste d’investigation, ce qui lui vaudra d’obtenir le prix Pulitzer qui récompense chaque année les meilleurs reportages.

Jimmy Olsen, quant à lui, est un jeune photographe, qui a commencé comme coursier, et qui s’est rapidement spécialisé dans les images fortes. Souvent associé à Lois Lane, dont il couvre les reportages en prenant des clichés immortels ou, désormais, en filmant ses reportages en direct, il développe lentement un flair évident pour l’actualité.

D’ailleurs, le passage de Lois Lane de la presse écrite à la télévision, comme vous pouvez le découvrir dans les épisodes de la série Superman, n’est pas sans évoquer la période, dans les années 1970, où Clark Kent officiait comme présentateur du journal télévisé. Journaliste un jour, journaliste toujours.

La rédaction du Daily Planet comprend également Cat Grant, un personnage apparu dans les années 1980 et spécialisé dans la presse peopleRon Troupe, au contraire, s’intéresse aux drames humains. S’il traite des combats de super-héros dans sa ville, c’est surtout pour parler des conséquences sur la vie des citoyens.

Tout ce petit monde donne à l’univers de Superman une dimension crédible et attachante. Les caractères sont trempés, distincts, vivants, et les dialogues confèrent beaucoup de naturel à la vie bourdonnante de la rédaction.

Dossier paru dans le DC Saga 2
Plus d'articles